Contrat d’apprentissage jeunesse : Eloi Nzondo lance la campagne d’enrolement à Bikélé

Faisant suite à la signature des conventions de partenariat entre le ministre du Travail et de l’Emploi, de la Formation Technique et professionnelle, et de l’Insertion des jeunes, dix-huit entreprises de Zone économique à régime privilégié (ZERP) et le Fonds d’aide à l’insertion et à la réinsertion professionnelles (FIR) au profit de 520 jeunes dans le cadre du Contrat d’apprentissage jeunesse (CAJ), ce samedi 1 juillet, s’est déroulé le lancement officiel de la campagne d’enrôlement à la mairie de Bikélé, dans le 3ème arrondissement de la commune de Ntoum.

C’est accompagné du doyen de cette circonscription, par ailleurs, ministre d’Etat, ministre du Développement social, de la Prévoyance sociale et de la Solidarité nationale, Paul Biyoghé Mba, que le ministre du Travail, Eloi Nzondo a procédé au lancement de la campagne d’enrôlement dans le cadre du Contrat d’apprentissage jeunesse.

Cette opération qui a pour objectif d’enregistrer des jeunes qui bénéficieront d’une formation-emploi au sein des 18 entreprises partenaires installées à Nkok est l’aboutissement d’un travail acharné du ministre du Travail en collaboration avec le Fonds d’aide à l’insertion et à la réinsertion professionnelles, et l’Office nationale de l’emploi.

Eloi Nzondo a invité les nombreux jeunes qui ont effectué le déplacement pour cette première phase d’enrôlement, à s’impliquer pleinement dans cette opération. «Un jeune doit être responsable, même s’il n’a pas fait l’école, on attend pas un certain âge pour être responsable, on se construit soi-même. Quand il y a une opportunité comme celle-là qui s’offre, il faut la saisir, il faut être sérieux (…) le travail aujourd’hui c’est ce qui peut vous faire vivre, que vous soyez homme ou femme»; a-t-il souligné.

«l’Office national de l’emploi en partenariat avec la Zone économique de Nkok sur les instructions du ministre du Travail ont organisé cette série de rencontre pour identifier quelles sont ceux et celles qui cherchent du travail et je suis heureux que vous ayez répondu massivement à cette appel»; a déclaré Paul Biyoghe Mba.

Pour cette première phase d’enrôlement, c’est donc près de 250 jeunes qui ont répondu présent à la mairie de Bikélé, l’opération se poursuivra ce lundi 3 juillet à Essassa.

Laissez votre avis