Conseil provincial du PDG dans le Moyen-Ogooué : une odeur de fraude plane sur le scrutin

Richard Auguste Onouviet et Joël Ogouma © GMT

Reporté récemment suite à une altercation qui s’est produite au moment du vote des membres du bureau politique, du conseil national et du comité central, le Conseil provincial du Parti démocratique gabonais (PDG) dans la province du Moyen-Ogooué se tiendra à nouveau ce samedi 18 novembre 2017. A la veille de cette élection, de nombreux signaux laissent entrevoir une nouvelle bataille ardue entre les différents candidats avec de forts soupçons de fraudes.

En effet, le samedi 11 novembre dernier, le vote des membres du bureau politique, du conseil national et du comité central avait presque tourné au pugilat entre partisans du PDG de cette localité du centre du pays. Pour cause, des accusations de fraude, de trafic d’influence et de transport d’électeurs depuis Libreville avaient jeté le doute sur la sincérité du scrutin.

Pour l’élection de ce samedi 18 novembre, les mêmes griefs sont une fois de plus mis à l’index, comme le dit l’adage «à beau chasser le naturel, il revient toujours au galop». Ainsi, selon certaines indiscrétions, un plan de fraude serait mis en place dans le but de fausser les résultats du vote.

Il prévoit notamment que pour dissiper tous soupçons concernant le transport des électeurs, une partie de ceux transportés samedi dernier serait resté à Lambaréné ; un contingent serait parti de Libreville le lundi 13 novembre pour la capitale provinciale du Moyen-Ogooué et le dernier groupe aurait été transporté ce jeudi 16 novembre.

Il faut noter que ces électeurs qui sont monnayés pour aller voter sont hébergés pour partie à l’hôtel « les sirènes » selon une source sur place, d’autres dans les villas inachevées du candidat Richard Auguste Onouviet. «Ces électeurs sont pris en charge complètement par lui», nous confie la source.

Certains accusent le président de l’Assemblée nationale «d’avoir payé les livres et frais de scolarité des enfants des lycées Mefane et Adiwa, en contrepartie de leur vote», des pratiques qui relèvent de l’achat de conscience pour le moins suspects qui laissent planer le doute sur la sérénité de cette élection des responsables du Parti démocratique gabonais dans la province.

Vers un retrait du candidat Janvier Nguema Mboumba ?

Le candidat Janvier Nguema Mboumba aurait renoncé à se présenter dans le 2ème arrondissement au profit du candidat Mounziegou. En contrepartie, les frais de scolarité de tous les enfants dont les parents sont en difficultés financières lui auraient été payés.

En outre, il se tramerait l’idée d’une 3ème voie qui aurait pour conséquence, le retrait de Richard Auguste Onouviet et Joël Ogouma. Le premier cité serait à la manoeuvre pour effacer son adversaire de la course. Cette véritable guerre de chiffonniers risque de mettre à mal la cohésion PDG qui entame un tournant décisif pour sa survie. Nous y reviendrons.

Laissez votre commentaire