Conseil africain des régulateurs: des projets d’envergure en perspective

© ARCEP

Ouvert le mercredi 28 mars à Libreville, les travaux relatifs au 4e Conseil africain des régulateurs (CAR), se sont achevés ce 29 mars. Lesdits travaux, ont permis à cette organe de poursuivre les réflexions devant aboutir, à la mise en place de projets d’envergure sur le continent.

Organisé par l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep), avec le concours de l’Alliance smart Africa, la rencontre qui s’est déroulée sur deux jours, à été l’occasion pour les participants d’évoquer les différents moyens de faire progresser les projets liés aux nouvelles technologies de l’information et de la communication.

Parmis ces projets d’envergure, la création d’un Centre de compensation (Clearing House) à l’échelle africaine, l’harmonisation des cadres réglementaires relatifs aux politiques de télécommunications, et surtout la mise en œuvre d’un Réseau africain unique.

Saluant la présence des nombreux participants, Lin Mombo, président de l’Arcep, a déclaré qu’ils apportaient ainsi leur «soutien à l’action menée par Smart Africa» dont le but a-t-il rappelé est «d’améliorer significativement la connectivité de l’Afrique au moyens des technologies de l’information et de la communication».

Laissez votre commentaire

Laisser un commentaire