vendredi,30 octobre 2020
Accueil Derniers articles «Connais-toi, toi-même, et tu connaîtras l’Univers et les Dieux»

«Connais-toi, toi-même, et tu connaîtras l’Univers et les Dieux»

« Connais-toi toi-même », cette inscription placée sur le fronton du temple de la pythie de Delphes, a inspiré beaucoup d’entre nous, et tant d’autres. Cette devise Delphique, qu’on semble avoir attribué à tort  à Socrate, n’était pas une invitation à une connaissance psychologique, mais plutôt, un rappel à l’ordre. Elle avait pour but, en ces temps reculés de notre humanité, de rappeler aux individus qu’ils n’étaient que des mortels. Elle appelait les voyageurs, à la prise de conscience de leurs propres limites ; voyageurs, au sens de pèlerinage sur la terre.

Mais  de quel rappel à l’ordre pourrait-il s’agir ? 

Nous pouvons penser qu’il s’agit d’un appel régulier à l’autocritique, qui doit s’appuyer à la fois sur l’introspection, sur le miroir de sa propre conscience, et sur l’appel au regard de l’autre, avant de conclure une assertion de vérité, dans la confrontation des subjectivités.

Dans les textes les plus anciens, le principe delphique reçoit une interprétation religieuse, c’est-à-dire qu’il invite l’homme à se reconnaître mortel, à éviter des pensées d’orgueil et à rester soumis à la suprématie de Dieu.

Platon adopte l’idée fondamentale selon laquelle l’homme, doit prendre soin de son âme, doit se connaître d’abord soi-même avant de chercher à connaître quelque chose de ce qui lui est extérieur. Cette connaissance se met en œuvre à travers l’application et le savoir, pour permettre à l’homme d’accéder à la partie supérieure de son âme, miroir de la divinité qui est en nous.

Comme Aristote, nous sommes tous conscients de la difficulté d’arriver à se connaître soi-même ; « l’œil ne peut pas se voir lui-même », dit-on, parce que l’homme à besoin du miroir de l’autre lui-même, en occurrence en ce qui nous concerne, un frère, cet autre.

Les Gnostiques chrétiens n’ignorent pas les équivalents bibliques du principe delphique, comme ce logion attribué à Jésus : « si tu as vu ton frère, tu as vu ton Dieu ». Clément d’Alexandrie va encore plus loin en affirmant que celui qui a formulé le précepte delphique, le tenait de Moïse. Le « connais-toi toi-même » est donc conforme à la parole de Jésus : « qui perdra son âme à cause de moi sera sauvé » Chap. 10 V39) ; c’est-à-dire que celui qui se reconnaît pécheur, arrache son âme au péché. La foi conduit l’âme à la renaissance par retour et conversion à Dieu, voici l’accession  à l’univers des Dieux, par une recherche humble de ses propres limites.

Saint Augustin a beaucoup réfléchi au précepte delphique tout au long de son existence. Il écrira que sa conversion fut un retour à soi, et il déduit que le devoir de l’homme est de rentrer en lui-même et de revenir ainsi vers la patrie divine. Il est même persuadé que, si l’homme n’est pas capable de discerner l’ordre providentiel de l’univers, c’est parce qu’il ne se connait pas encore assez lui-même.

Saint Augustin nous invite enfin à un processus d’introspection à deux visages. 

Dans un premier temps, l’homme descend en lui-même et découvre la guerre que se livrent la chair et l’esprit, et prend ainsi conscience de sa faiblesse charnelle. La parole du fils prodige illustre bien cet exemple de retour à soi, comme phase préalable au retour de Dieu. 

Dans un deuxième temps finalement, descendre en nous-mêmes nous fait découvrir aussi la grandeur de notre être créé à l’image de Dieu. La connaissance de l’âme nous conduit à une vie heureuse ; tandis que la connaissance de Dieu nous procure cette vie heureuse.

« Tous les Ordres initiatiques y compris les Religions, de par leurs enseignements, s’efforcent d’amener leurs membres à un perfectionnement spirituel, intellectuel et moral, dans la perspective ultime d’étendre ce progrès à l’humanité tout entière ». Ce qui veut dire que nous devons contribuer à éclairer la cité par notre éducation, notre savoir faire et notre savoir être.

Venons-en maintenant au « connais-toi toi-même » en tant que citoyen.

La sagesse s’acquière plus en étant à l’écoute de soi, qu’en lisant des livres ou en suivant les recommandations d’un maître fut-il un gourou.

Le plus grand savant n’est pas celui qui connait les autres, c’est celui qui se connait lui-même. Les plus grands voyageurs ne sont pas ceux qui voyagent à travers le monde, mais ceux qui voyagent à l’intérieur d’eux-mêmes, car c’est là qu’ils feront les plus grandes découvertes ;

Le plus grand voyageur n’est pas celui qui a fait dix fois le tour du monde, mais celui qui aura fait une fois le tour de lui-même.

Nos institutions  religieuses, ou encore nos rites traditionnels ésotériques, nous permettent d’appréhender cette quête et de se mettre en chemin, chacun à son rythme, à sa vitesse. Elles nous proposent des lieux où chercher, et comment chercher. Juste à chacun de lever le voile et de s’engager courageusement.

Le projet spirituel est un formidable levier pour accéder à cette connaissance de soi. Le rituel des cérémonies religieuses, les différents rites initiatiques, tout concours à nous faire entrer en nous-mêmes et y chercher les éléments qui nous manquent. Lorsque apprenti, dans le silence, on s’imprègne des symboles des travaux, de la parole des officiants, l’égrégore ainsi crée est propice à une réflexion intense et intérieure.

Les différentes étapes qui suivent ensuite, se nourrissent des mystères qui jalonnent ce cheminement.

A quoi sert d’être un bon croyant seulement pour soi-même ? Notre vrai pouvoir, est de diffuser ses idées de fraternité, de tolérance et d’amélioration de l’humanité.

En conclusion, la connaissance authentique de soi-même est la clé qui permet à tous les humains, à tous les initiés quels que soient leurs chapelles,  de retrouver leur versant divin, leur image de Dieu, et d’élever leur niveau de conscience spirituel.

Michel Mboussou 

professeur agrégé en psychiatrie





Laissez votre commentaire

Gabon Media Timehttp://gabonmediatime.com
Gabon Media Time est un site d'actualité dont le slogan est " A l'heure de l'info". Nous entendons réinventer l'actualité en ligne gabonaise et sous régionale.
Global Media Time Gif 2px
Bestheinfusion