samedi,24 juillet 2021
AccueilDerniers articlesCongo: le tueur en série «la main noire» mis hors d'état de...

Congo: le tueur en série «la main noire» mis hors d’état de nuire

Ecouter cet article

La gendarmerie nationale a mis la main sur un tueur en série présumé, Beni Nasser Bantsiele, qui sévissait dans la périphérie de Brazzaville. L’affaire a été révélée par la Télévision Nationale.

Beni Nasser Bantsiele est un congolais de 19 ans qui s’est rendu coupable de l’assassinat d’au moins trois jeunes filles dont les âges varient entre 18 et 23 ans, au cours des ces trois derniers mois.

C’est la découverte, le 14 avril dernier, du corps sans vie d’une jeune femme qui a entraîné l’ouverture d’une enquête. La jeune femme avait été violée puis tuée par celui qui se fait appeler « la main noire ». Un mode opératoire qu’il a utilisé pour chacune de ses victimes.

Suite à son interpellation, l’indélicat a indiqué aux agents de la gendarmerie nationale en charge de l’enquête, différents lieux au quartier Manianga dans l’arrondissement 9 Djiri à Brazzaville, où des corps ont été retrouvés. 

« Ce dernier a reconnu et avoué être l’auteur, ainsi il a été établi un lien entre les trois victimes nous permettant de comprendre que la personne interpellée est l’auteure des faits », indique le capitaine Jasmin Yombo Lola, commandant de Campanie Zone Nord (Gendarmerie Nationale).

Plusieurs détails très précis tels que les objets oubliés, la description des victimes, de leurs vêtements ont été fournis par le présumé assassin. Les agents de la gendarmerie nationale ont également relevé des traces de lutte sur le corps du criminel.

Membre du gang des Américains, « la main noire » est un délinquant récidiviste, connu des services de police, il appartiendrait au groupe de bébés noirs « les Américains ». Il sera présenté au procureur de la République dans les prochains jours.

Avec Congo Media Time

Laissez votre commentaire

Gabon Media Timehttp://gabonmediatime.com
Gabon Media Time est un site d'actualité dont le slogan est " A l'heure de l'info". Nous entendons réinventer l'actualité en ligne gabonaise et sous régionale.