mardi,6 décembre 2022
AccueilA La UneConflit homme-faune: Ndong Sima fustige le discours contradictoire du gouvernement

Conflit homme-faune: Ndong Sima fustige le discours contradictoire du gouvernement

Ecouter cet article

Lors de son passage sur l’émission « le canapé rouge » du 7 novembre dernier éditée par Global Media Time (GMT), Raymond Ndong Sima a passé en revue la stratégie de l’État pour résoudre le conflit Homme-faune. Pour l’ancien Premier ministre, le gouvernement de Rose Christiane Ossouka Raponda tiendrait deux discours contradictoires entre protection des éléphants et délivrance tous azimuts de permis d’exploitation forestière.

À l’heure où le conflit Homme-faune continue de faire des victimes, le gouvernement a entrepris une panoplie de mesures visant tout d’abord à sensibiliser les populations mais également à isoler les pachydermes dans leurs habitats naturels. Pourtant ce discours lu à la Nation serait en parfaite contradiction avec ce qui serait pratiqué dans nos forêts. Au fait de ces dérives, l’économiste et ancien Premier ministre, Raymond Ndong Sima a donné un coup dans la fourmilière en montrant les limites de ces annonces.

Lors de son entretien sur le canapé rouge, Raymond Ndong Sima s’est interrogé sur la pertinence de la stratégie édictée par le Pr. Lee White et partant, l’ensemble du gouvernement. « Le gouvernement tient deux discours qui se contredisent complètement. D’un côté, il faut défendre les éléphants et la faune. C’est très bien. De l’autre côté, le même gouvernement donne des permis d’exploitation forestière à des sociétés qui sont de plus en plus en forêt dans l’habitat des éléphants », a fustigé l’ancien Premier ministre. Pour lui, ce conflit est entretenu par l’action de ces exploitants véreux.


Lesquels seraient les auteurs des troubles dans l’habitat naturel des pachydermes qui n’ont d’autre alternative que l’exutoire vers les villages et autres agglomérations urbaines. Soucieux du devenir de la relation entre les hommes et les éléphants, Raymond Ndong Sima a résumé le mal de cette situation. « Comment le gouvernement ne peut pas s’interdire aux exploitants forestiers qui vont de plus en plus loin. Et dans le même temps, dire aux populations ne tuez pas les éléphants. Il y a une contradiction », a-t-il conclu à ce propos. Un exemple qui témoigne de la contradiction permanente au sommet de l’État dans tous les domaines.

Lyonnel Mbeng Essone
Lyonnel Mbeng Essonehttps://www.gabonmediatime.com
Journaliste Reporter (Société - Justice - Faits divers )

Laisser un commentaire

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Global Media Time Gif
Enami Shop
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x