vendredi,18 septembre 2020
Accueil A La Une Confinement partiel: quid des Librevillois bloqués à l’intérieur du pays?

Confinement partiel: quid des Librevillois bloqués à l’intérieur du pays?

La deuxième vague de rapatriement des Gabonais bloqués à l’étranger annoncée par l’Ambassade de France qui interviendra ce dimanche 24 mai vient de lever le voile sur une possibilité à laquelle s’est refusé ou n’y a pas pensé le gouvernement concernant les Gabonais bloqués à l’intérieur du pays. Si possibilité il y a de faire revenir au pays ces Gabonais bloqués hors de nos frontières, il est tout à fait possible de favoriser le retour à Libreville ou dans d’autres provinces, de Gabonais bloqués dans des localités qui ne sont pas les leurs. 

C’est là une approche pourtant pertinente et frappée du sceau de la logique pour laquelle curieusement, le gouvernement gabonais n’a posé sur la table, aucune réflexion visant à résorber la situation des Gabonais en voyage à l’intérieur du pays et désormais bloqués depuis l’annonce du confinement du «Grand Libreville» par les autorités gabonaises.

Depuis plusieurs semaines, il est établi que  sous certaines mesures d’hygiène et de contrôle, les Gabonais qui étaient bloqués à l’étranger ont pu regagner leur pays et par ricochet leurs familles. Après ceux en provenance du Cameroun notamment, l’Ambassade de France vient d’annoncer le rapatriement prochain de la France vers le Gabon de plusieurs autres concitoyens. 

Une situation qui conduit tout naturellement l’opinion à se poser la question suivante : sachant qu’il y a des familles qui se retrouvent séparées depuis le confinement du «Grand Libreville», pourquoi le gouvernement n’appliquet-il pas les mêmes mesures permettant le retour au pays des Gabonais à l’étranger aux Gabonais se trouvant au Gabon, en province notamment ? La question en tous points de vue vaut son pesant d’or. 

Cette éventualité et même nécessité est à considérer surtout que plusieurs d’entre eux vivent des situations financières et psychologiques extrêmements compliquées actuellement, car se trouvant loin de chez eux. A la base, ces Gabonais s’étant retrouvés qui à Libreville, qui dans l’hinterland pour des raisons professionnelles et donc pour une courte durée, y séjournent depuis plusieurs mois loin des leurs

Selon le Dr. Guy Patrick Obiang Ndong porte-parole du Comité de pilotage du plan de veille et de riposte contre l’épidémie à Coronavirus, les populations gabonaises doivent apprendre à vivre avec ce virus qui n’est pas prêt de disparaître. Dans le cas où, finalement, aucun vaccin ni remède quelconque n’est trouvé pour éradiquer la maladie, doit-on comprendre que ces compatriotes vont se retrouver séparés de leurs familles ( femmes et enfants) pour une durée indéterminée ? 

Le gouvernement aurait mauvaise grâce à ne pas tendre l’oreille pour trouver une solution sur la question des ces Gabonais bloqués intra-muros qui comme leurs compatriotes de l’étranger veulent regagner leurs familles. 

Les autorités gabonaises devraient penser à mettre en branle pour ces compatriotes, un protocole sanitaire similaire à celui utilisé pour permettre aux Gabonais de l’étranger de rentrer au Gabon ou même plus drastiques, pourquoi pas, afin que ceux qui se retrouvent bloqués de part et d’autres, loin de chez eux, dans le Gabon profond, puissent aussi rentrer auprès de leurs familles respectives. Une question de nécessité, d’équité et d’égalité. 

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gifpx
Pharel Boukikahttp://gabonmediatime.com/
Titulaire d'une Licence en Communication, d'une Licence en Economie et Gestion et d'un Master en droit Privé, mon appétence pour le journalisme est mise en exergue au quotidien à travers mes analyses sur Gabon Media Time dont je suis le Rédacteur en Chef.
Street 103 Gabon Gmt