vendredi,26 novembre 2021
AccueilA La UneConfinement du Grand Libreville: malgré la collecte alimentaire optimale, Prisca Koho pêche...

Confinement du Grand Libreville: malgré la collecte alimentaire optimale, Prisca Koho pêche à la distribution

Ecouter cet article

Lancé depuis bientôt une semaine à la suite de la mesure de confinement général du Grand Libreville, qui comprend la commune éponyme celle d’Owendo, Akanda et Ntoum, l’opération de distribution de bons d’achat alimentaire semble avoir du plomb dans l’ail. Si en termes de collecte de denrées alimentaires elle est effective, sur le plan de la distribution, la situation demeure dans le statu quo entraînant une montée de tension dans les quartiers. 

C’est à un véritable fiasco qu’on assiste depuis bientôt une semaine dans l’opération de distribution d’aide alimentaire annoncée en coup de renfort médiatique depuis le vendredi 10 avril dernier. Alors que ladite opération a été lancée depuis le lundi 13 avril 2020 avec la distribution de kits alimentaires dans les gériatries, les orphelinats ou encore les centres pour personnes vivants avec un handicap soit 12 sites sur 20 répertoriés, la deuxième phase qui a pour cible les Gabonais économiquement faibles (GEF) est désormais au point mort. 

Une situation incompréhensible qui serait due à l’incapacité du ministère des Solidarités nationales d’assurer convenablement la mise en oeuvre de cette mesure pourtant décidée par le chef de l’Etat. Pis alors que la banque alimentaire dispose de près de 200 tonnes de denrées alimentaires, les équipes dudit département  n’aurait distribué que 20 tonnes.

Si lors d’un point presse le dimanche 19 avril 2020, la cellule communication de la coordination de la Banque alimentaire a expliqué ce dysfonctionnement par plusieurs difficultés d’ordre logistique notamment « la mobilité réduite des équipes par le manque de laissez passer et de moyen de transports ou encore le niveau d’approvisionnement de la banque en quantité suffisante pour constituer des kits type », une source bien introduite bat en brèche ces motifs. « La Banque alimentaire dispose d’une centaine de tonnes en denrées alimentaires, mais les équipes du ministère des Solidarités nationales ne procèdent pas au retrait des stocks », nous a-t-elle confié. 

Face à l’incapacité des équipes du ministre Prisca Koho Nlend a assuré leur mission, la situation dans les quartiers est de plus en plus tendue. Alors que le confinement du Grand Libreville est censé durer deux semaines, les 60 000 bénéficiaires se disent insatisfaites puisque n’ayant pas reçu d’aide. Ce qui a pour conséquence de créer des mouvements d’humeur dans plusieurs quartiers ou encore la recrudescence de cambriolage de plusieurs magasins alimentaires.

De quoi susciter des craintes d’explosion sociale si jamais la situation demeure la même durant les jours à venir. Il revient donc au gouvernement et plus précisément au ministère des Solidarités nationales de mettre tout en oeuvre pour rectifier le tire. 

Laissez votre commentaire

Mondjo Mouegahttp://gabonmediatime.com
Titulaire d'une Licence en droit, l'écriture et la lecture sont une passion que je mets au quotidien au profit des rédactions de Gabon Media Time depuis son lencement le 4 juillet 2016 et de GMTme depuis septembre 2019. Directeur des Rédactions et Rédacteur en chef de GMTme
Enami Shop