Condamné à 20 ans de prison pour inceste

Palais de Justice de Port-Gentil, © Gabonreview

Les délits sexuels sur mineur semble avoir pris des proportions inquiétantes ces dernières années, ainsi lors de la session criminelle extraordinaire organisée à Port-Gentil dans la province de l’Ogooué-Maritime, l’assistance a pu entendre le récit d’un compatriote accusé d’inceste sur sa fille de 8 ans.

Les faits se déroulent en 2015, nous rapporte le quotidien l’Union. Pourtant décrit comme une personne assez calme par les habitants de Matiti dans le 4ème arrondissement de la capitale économique, Koumba Manfoumbi mûrissait semble t-il d’autres desseins pas très catholiques dans son subconscient. Vivant avec ses enfants et sa concubine, c’est cette dernière qui a fini par découvrir le pot aux roses.

En effet, Jeanne Marie P affirme avoir surpris son mari, complètement nu en train de faire la toilette à la petite J.K.L. Entendu devant la barre le père n’a pas cessé de clamer son innocence, expliquant que sa femme ne s’occupait pas de sa fille, «c’est pourquoi j’étais obligé de la baigner moi même (…) elle voulait à tout prix que je renvoie l’enfant chez sa mère génitrice»; a t-il déclaré.

En outre, ses avocats ont estimé que cette affaire semblait être monté de toute pièce. Et pour justifier leur position ils s’appuient sur le témoignage de la petite fille qui lorsqu’on lui a demandé si pendant la toilette elle avait eu mal ou crié, celle-ci avait répondu non.

Toutefois, le certificat médical établit clairement que «l’enfant a perdu son hymen, mais le périné n’est pas entamé. De même il n’y a pas de trace de sang ou de sperme, mais un viol est probable». Ces indices ont donc conforté les juges de la Cour d’appel judiciaire de Port-Gentil de la culpabilité de Koumba Manfoumbi, qui a été condamné à 20 ans de réclusion criminelle dont 12 avec sursis.

Laissez votre avis