lundi,18 octobre 2021
AccueilA La UneConcurrence et de consommation: le secteur privé à l'école de la nouvelle...

Concurrence et de consommation: le secteur privé à l’école de la nouvelle réglementation CEMAC

Ecouter cet article

Ouverts par la ministre en charge de l’Economie et de la Relance, Nicole Jeanine Lydie Roboty Ep. Mbou le 14 septembre dernier, les travaux des séminaires de vulgarisation et de formation du droit communautaire de la concurrence et de la consommation se sont poursuivis ce mardi 28 septembre. Axés sur le secteur privé, ces travaux ont permis au patronat et aux représentants des importateurs notamment, d’en mesurer l’impact eu égard principalement à l’implémentation de la Zlecaf.

Deux semaines après le premier acte qui avait été marqué par la présence des ministres en charge de l’Economie, de la Relance et du Commerce, la Direction générale de la concurrence et de la consommation (DGCC), a entamé le second acte de son séminaire dédié à la vulgarisation et la formation sur les nouveaux textes communautaires en matière de concurrence et consommation. Avec toujours en toile de fond les nouveaux textes communautaires en matière de protection des consommateurs, ce nouveau séminaire a vu la présence massive du secteur privé.

Luther Abuna Yangui aux côtés des responsables du secteur privé lors de la 2ème session du séminaire de vulgarisation et de formation du droit communautaire de la Concurrence et de la consommation © Jeffrey Meviane

En effet, de la Chambre de commerce à la Confédération Patronale Gabonaise (CPG), ce deuxième round qui a réuni une trentaine de représentants avec notamment les associations de commerçants, a permis à ces derniers de mesurer l’impact de ces nouveaux textes. Des textes « bénéfiques (…) qui viennent pour donner une chance à tout le monde et notamment aux poids plume de l’économie nationale que peuvent être les supérettes et autres épiceries » comme l’a très justement souligné Mohamed Ould, représentant de celles-ci.

Une vue des des participants à la 2ème session du séminaire de vulgarisation et de formation du droit communautaire de la Concurrence et de la consommation © Jeffrey Meviane

« Tombant à point nommé eu égard à l’opérationnalisation depuis le 1er janvier 2021 de la Zone de libre-échange continentale africaine (Zlecaf, ndlr) (…) cette harmonisation des textes de la CEMAC devrait peaufiner et améliorer le fonctionnement de la concurrence, la protection des consommateurs dans le cadre communautaire » comme l’a pour sa part souligné Bertrand Courtier, vice président de la CPG. Une aubaine donc, aussi bien pour le secteur privé, le secteur public et les consommateurs, si ces derniers s’en imprègnent fortement.

Encourageants, prenant en compte aussi bien les grandes et petites entreprises, ces nouveaux textes qui s’articulent on le rappelle, autour du nouveau régime de la concurrence en zone CEMAC, du nouveau régime de la protection des consommateurs ou encore du rôle de la politique de protection des consommateurs sur le développement économique, devraient donc donner un nouvel élan au commerce aussi bien d’un point de vue national que régional. Preuve de leur importance que ce soit pour la CEMAC ou la CNUCED, un site dédié a été mis en place pour favoriser leur prise de connaissance.

Laissez votre commentaire

Ladji Nze Diakitéhttps://www.gabonmediatime.com
Titulaire d'un Master en Audit, Contrôle de Gestion et aide à la Décision, passionné de journalisme, j'analyse au quotidien l'actulaité économique du Gabon et du continent Africain ainsi que l'actualité sportive.
Enami Shop