jeudi,20 janvier 2022
AccueilA La UneConcurrence et consommation: bilan satisfaisant pour les séminaires sur les nouveaux textes...

Concurrence et consommation: bilan satisfaisant pour les séminaires sur les nouveaux textes réglementaires

Ecouter cet article

Ouvert le 14 septembre dernier et clôturé le 15 décembre, la série de séminaires visant à vulgariser les nouveaux textes réglementaires en matière de concurrence et de consommation, aura permis de situer les enjeux grandissants dans ces domaines clés de l’économie. Entre volonté de sensibiliser les parties prenantes nationales sur les nouveaux cadres juridiques, identification des stratégies, renforcement des capacités des cadres et autorités en charge de l’application de ces règles, cette série de séminaires organisée par la DGCC en partenariat avec la CNUCED, la CEMAC et l’IEF, aura permis de mieux cerner les nouveaux textes en vigueur. 

Lancé en septembre dernier tout juste deux semaines après la participation du Gabon à la 3ème session du Conseil Communautaire de la Concurrence à Douala, qui avait permis d’évoquer l’intensification des échanges et la promotion d’une saine concurrence en zone CEMAC, la série de séminaires de vulgarisation sur les nouveaux textes réglementaires en matière de concurrence et de consommation aura connu un franc succès. Organisées par la DGCC en partenariat avec la CNUCED, la Commission de la CEMAC et l’IEF, ces séminaires adressés aux professionnels de tout bord, ont été l’occasion d’évoquer la mise en place d’un cadre législatif et réglementaire sur le plan national. 

En effet, si il était question au cours de ces échanges qui ont duré trois mois, de « magnifier le processus d’intégration régionale et surtout de s’accorder sur les règles de concurrence et de consommation » comme le rappelaient en ouverture les responsables de l’IEF et de la CNUCED, cette série de séminaires aura surtout été l’occasion pour les parties prenantes, de s’arrimer aux nouveaux règlements relatifs à la concurrence, à la procédure pour l’application des règles de la concurrence, mais également à la récente directive relative à l’harmonisation de la protection des consommateurs au sein de la CEMAC. 

Placé au coeur des débats, le consommateur, représenté lors de ces séminaires par des associations diverses dont l’Union des Consommateurs du Gabon (UCG), sera donc mieux pris en compte dans les échanges puisqu’il a été souligné la « nécessité d’établir une législation et une politique nationale sur la protection du consommateur ». Une politique nationale qui devrait être accompagnée d’une autre sur la concurrence pour ainsi s’arrimer aux meilleurs standards internationaux, notamment le manuel de la CNUCED.

Dans un contexte de changements et de mutation marqué par l’opérationnalisation d’une Zone de libre échange continentale (Zlecaf) qui devrait bouleverser les échanges commerciaux dans la décennie à venir, ces séminaires qui ont vu la participation de magistrats, dirigeants, cadres du secteur privé, patronat, responsables et cadres des administrations en charge de l’économie, du commerce et donc représentants des associations de consommateurs, auront donc ouverts de nouvelles perspectives.

Laissez votre commentaire

Ladji Nze Diakitéhttps://www.gabonmediatime.com
Titulaire d'un Master en Audit, Contrôle de Gestion et aide à la Décision, passionné de journalisme, j'analyse au quotidien l'actulaité économique du Gabon et du continent Africain ainsi que l'actualité sportive.
Enami Shop