Complexe Léon Mba : Les enseignants en chaîne humaine pour manifester leur mécontentement

Ce lundi 13 février 2017, les enseignants du complexe Léon Mba, qui regroupe trois établissements ont réalisé une chaîne humaine en signe de protestation contre l’immobilisme du gouvernement qui peine à trouver des solutions à leurs revendications.  Depuis la rentrée scolaire, qui coïncidait avec l’entrée en grève des enseignants, rien ne donne l’impression que les cours se poursuivent normalement dans les établissements d’enseignement publics.



Constatant le mutisme qui habite les autorités de tutelle, les enseignants ne cessent de durcir le ton pour parvenir à rentrer dans leurs droits. Pour rappel, ils réclament, notamment, le paiement de la Prime d’incitation à la performance (PIP) du 2e trimestre 2015, des cas d’omissions de la Prime d’incitation à la fonction enseignante (PIFE) et la non construction des établissements scolaires équipés en tables bancs, pourtant promis par le gouvernement.

La prise d’une circulaire, par le ministre de l’Education nationale, Florentin Moussavou menaçant de « Suspension immédiate de solde, pour les personnels absents de leur poste de travail sans justification, suspension immédiate de solde, pour les enseignants n’assurant pas effectivement leurs cours» et pour certains cas la « radiation sans consultation des instances disciplinaires en cas d’abandon de poste sans motifs valable pendant (3) mois », a semble-t-il contribué à durcir un peu plus le mouvement des enseignants.

Laissez votre commentaire