vendredi,16 avril 2021
AccueilDerniers articles«Commençons par nos voisins», le projet de création des cantines scolaires par...

«Commençons par nos voisins», le projet de création des cantines scolaires par l’ONG Bénévole Humble Serviteur

C’est en vue d’apporter un soutien aux enfants issus de familles défavorisées et de réduire l’insécurité alimentaire chez les apprenants, que l’ONG internationale Bénévole Humble Serviteur a lancé son projet « Commençons par nos voisins ». Un projet qui porte sur la construction de cantines dans les écoles publiques en zone rurale

Selon une étude du Programme alimentaire mondial (PAM), les enfants ont plus de difficultés à apprendre lorsqu’ils n’ont pas accès à une alimentation nutritionnelle de qualité. Pour parer à ce problème, l’ONG internationale Bénévole Humble Serviteur entend offrir les conditions d’une meilleure alimentation aux enfants inscrits dans les écoles publiques situées à l’intérieur du pays. L’ONG compte agir dans un premier temps à l’école publique de Metere, à Lambaréné, dans la province du Woleu-Ntem, avant d’étendre ses actions vers 8 autres provinces du pays, principalement dans les zones rurales. 

L’ambition du projet « Commençons par nos voisins » porté par l’ONG internationale Bénévole Humble Serviteur, fondée et présidée par Rita Basma Remanda, est de réduire le taux d’absentéisme engendré par la faim à hauteur de 50% à l’orée de 2025 et d’augmenter le niveau intellectuel des apprenants de cette école à la hauteur de 50% d’ici à 2025. Convaincue que l’avenir du pays repose sur une jeunesse bien éduquée et à qui l’on garantit une sécurité alimentaire, Rita Basma Remanda plaide donc pour la générosité et le partage. 

« Ce projet est un retour aux fondamentaux, par des causes qui feront les points de sensibilisation, par la générosité et l’amour qu’apportera ce projet à nos enfants. Il est temps de prendre conscience que le partage est une arme de paix. Personne n’est devenu pauvre en donnant. J’ai conscience de l’impact qu’aura ce projet sur les générations à venir», a-t-elle expliqué.  

Le projet se veut participatif en impliquant les apprenants dans la réalisation du potager qui va servir à fournir ces cantines en vivres. Les apprenants vont participer aux activités d’entretien du potager. Les parents, quant à eux, seront impliqués dans la gestion de ces potagers. L’ONG indique qu’elle ambitionne de contribuer sur le long terme, à la mise en place d’une politique publique en faveur de l’alimentation scolaire.

Laissez votre commentaire

Bestheinfusion