jeudi,3 décembre 2020
Accueil Actualités Culture COGAC: les associations et fédérations d’artistes gabonais main dans la main

COGAC: les associations et fédérations d’artistes gabonais main dans la main

Face à l’absence d’un véritable cadre associatif et d’unité pouvant permettre aux acteurs culturels (toutes disciplines confondues) d’échanger, de s’informer et de mener des actions concrètes en direction des autorités, les responsables et représentants d’associations et fédérations artistiques se sont retrouvés le week end écoulé. Objectif, la signature de l’acte de création de la Confédération gabonaise des acteurs culturels (Cogac). 

C’est en vue de redynamiser le secteur culturel tout en mettant en synergie les différentes filières culturelles du pays pour la promotion et la valorisation de la culture, que les les associations et fédérations d’artistes gabonais se sont unies pour créer la Confédération gabonaise des acteurs culturels. 

Longtemps fustigés par l’opinion pour « manque de cohésion », « manque d’organisation », toute chose qui est perçue comme un frein pour le développement du secteur, les responsables d’associations et de fédérations d’artistes montrent la voie de l’unisson. Ces derniers entendent bien protéger et améliorer les intérêts d’ordre économique, social, voire artistique des acteurs et opérateurs culturels. Mais ils ambitionnent surtout de faire rayonner la culture gabonaise sur toutes ses formes. 

« L’idée est de fédérer non seulement les associations et fédérations, mais également les acteurs qui animent cette structure dans un cadre de solidarité, de réflexion, de concertation, au sein duquel on peut prendre nos décisions et avoir un représentant qui parlerait au nom de tous, plutôt que de s’exprimer en désordre comme c’est le cas aujourd’hui », a indiqué Marcel Djabioh, adhérent

L’initiative a autant suscité un grand intérêt de la part de ses adhérents, comme l’a fait savoir Jean Charles Faubert, aka DJ Chacha, président de l’association des DJ du Gabon. « C’est très important de rejoindre la confédération aujourd’hui parce que la culture est un secteur qui est très négligé au Gabon. (…) On veut la faire passer en connaissance, la promulguer, la stabiliser, faire une promotion assise de la culture gabonaise », a-t-il confié.  

La signature du procès verbal par près de 25 responsables d’organisations culturelles ayant déjà adhéré à la Cogac a eu lieu le samedi 31 octobre dernier. Elle se tient  ouverte à toute association et fédération volontaire qui partage ses objectifs et ses convictions.

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gif 2px
Bestheinfusion