Coalition RHM-UN: «l’Unité de l’opposition pour s’affirmer et enraciner la démocratie»

Alors qu’on s’approche inexorablement de la tenue des prochaines élections législatives et locales, la Coalition forméé par le Rassemblement héritage et modernité (RHM) et l’Union nationale (UN), actuellement en tournée dans l’interland, commence à fourbir ses armes afin d’obtenir la majorité de sièges. Durant l’étape de la province de la Ngounié, Alexandre Barro Chambrier a expliqué aux populations les raisons qui ont conduit ces deux formations politiques à s’allier et la nécessité de poursuivre le combat pour le changement et l’alternance.

Lors de son intervention, le Président du Rassemblement héritage et modernité, Alexandre Barro Chambrier est largement revenu sur le processus ayant conduit à l’accord entre sa formation politique et l’Union nationale de Zacharie Myboto. Il a estimé qu’il «était nécessaire que l’opposition s’unisse et s’affirme pour que la démocratie, au Gabon, puisse s’enraciner».

Une posture qui, selon lui, s’inscrit dans la droite ligne de ce qui s’était fait, le 16 août 2016 en prélude à l’élection présidentielle, lorsque les leaders politique de l’opposition avaient réussi l’exploit de choisir « un candidat unique ». Dans le même ordre d’idées, il a indiqué que malgré « la confiscation du pouvoir par Ali Bongo », l’opposition n’avait pas échoué car le combat se poursuit actuellement.   

« Pour y arriver, il faut oser, croire et lutter. C’est ce que nous faisons. C’est pour cela que le RHM et l’UN se sont résolus à aller conjointement aux prochaines élections. Nous allons sortir le PDG et ses satellites de l’Assemblée Nationale, des Mairies et des Conseils départementaux. Vos différentes préoccupations font partie de notre offre politique. Faites nous confiance. Nous venons au pouvoir pour rétablir l’équité. Nous venons réparer les injustices. Notre objectif est de redonner au Gabon sa dignité. Votre fierté bradée », a-t-il lancé aux populations molviloises. 

Laissez votre commentaire