jeudi,21 octobre 2021
AccueilA La UneCNSS: mouvement d'humeur des retraités, Patrick Ossi Okori rassure

CNSS: mouvement d’humeur des retraités, Patrick Ossi Okori rassure

Ecouter cet article

Face aux manifestations des retraités affiliés à la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS), le Directeur général de ladite administration s’est entretenu, le vendredi 8 octobre dernier, avec les plaignants. Occasion pour Patrick Ossi Okori d’expliquer que les retards de paiement sont dûs aux tensions de trésorerie liées à la crise économique. Non sans manquer de rassurer sur le paiement effectif desdites pensions.

Quelques jours après avoir rendu public le calendrier de paiement des pensions sur toute l’étendue du territoire, la Caisse nationale de sécurité sociale a assisté au soulèvement des retraités qui lui sont affiliés. Marches à l’intérieur du pays, barricades apposés sur la voie devant le siège social à Libreville, les pensionnés sont montés au créneau pour dénoncer le retard du versement de leur pension du mois de septembre de l’année en cours. 

Toute chose qui a conduit le premier responsable de cette administration a prendre le taureau par les cornes. En effet, le Directeur général de la CNSS a tenu à désamorcer la bombe en gestation chez ceux qu’il appelle affectueusement « mes parents ». Loin d’opérer une fuite en avant, Patrick Ossi Okori a pris le soin de s’excuser pour le désagrément occasionné. « Cette situation me gêne énormément », a-t-il déclaré à l’endroit des pensionnés.

Le premier responsable de la CNSS a tout de même justifié ce léger retard par des ressources financières qui ne seraient pas disponibles à temps. « Il y a une réalité qui doit être communiquée. Vos pensions coûtent vingt milliards par trimestre, alors que la CNSS ne recouvre que 19 milliards sur la même période. Donc tout ce qui rentre est dépensé », a regretté Patrick Ossi Okori. Une situation qui limite l’efficacité de l’exécution des missions qui sont les leurs.

À ce propos, le Directeur général de la CNSS a éclairé la lanterne de l’assistance sur les origines de ces tensions de trésorerie. « Il ne faut pas aussi oublier que plusieurs sociétés ne versent plus leur part en raison, trop souvent, de la crise », a-t-il déploré. Toutefois, Patrick Ossi Okori a tenu à rassurer les retraités sur la prise en compte des difficultés auxquelles ils font face. « C’est un crève-cœur de vous voir ainsi assis, mais il y a des réformes en cours pour modifier le régime de pension qui n’est plus adapté », a-t-il conclu. À l’heure où nous couchons ces lignes, le paiement est en cours dans certaines banques.

Laissez votre commentaire

Lyonnel Mbeng Essonehttps://www.gabonmediatime.com
Journaliste Reporter (Société - Justice - Faits divers )
Enami Shop