mercredi,18 mai 2022
AccueilDerniers articlesCNSS: le CDM d’Oyem réouvre ses portes après 3 ans 

CNSS: le CDM d’Oyem réouvre ses portes après 3 ans 

Ecouter cet article

Le Centre de dispensation du médicament (CDM) d’Oyem, dans la province du Woleu-Ntem, est à nouveau opérationnel. Lors d’une mission le 8 avril 2022 dans ladite localité, le directeur de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS), Patrick Ossi Okori, a procédé à la réouverture officielle de l’institution, dont les activités sont restées en berne depuis 2019. 

C’était en présence du ministre de la Santé et des Affaires sociales, Dr. Guy Patrick Obiang Ndong et du conseiller gérant du Fonds d’action sanitaire et sociale (FASS), Maika Aline Biteghe Mamalepot, entre autres, que la réouverture du CDM d’Oyem a eu lieu. Elle intervient après la reprise des activités des CDM de Libreville, de Ndjolé et de Franceville. A l’instar des étapes pré citées, la réouverture du CDM d’Oyem s’inscrit dans le cadre de la redynamisation des structures sanitaires du FASS, conformément à la vision managériale du directeur général de la CNSS, dénommée TRRIP (Transparence-Résilience-Responsabilité-Innovation- Performance).

Le ministre de la Santé et des Affaires sociales n’a pas manqué de saluer le management du directeur général de la CNSS. « Le problème d’accessibilité et de disponibilité des médicaments se pose avec acuité à l’intérieur du pays. C’est donc une réponse pratique que la CNSS vient d’offrir à la population du Woleu-Ntem. Je voudrais une fois de plus féliciter le directeur général et son équipe pour cette initiative qui n’est pas la première du genre », a indiqué le Dr. Guy Patrick Obiang Ndong. 

Patrick Ossi Okori, pour sa part, a laissé entendre que cette initiative vient répondre à l’ambition du chef de l’Etat de rendre accessible l’offre de soin et les médicaments sur l’étendu du territoire national. « L’objectif pour nous, c’est de nous installer dans les sites où les besoins des populations ne sont pas pris en compte, notamment sur le plan sanitaire et sur les disponibilités des médicaments. Nous sommes dans cette volonté de continuer à développer ces structures sur l’ensemble du pays », a-t-il soutenu.

S’agissant de la redynamisation du FASS, la CNSS a laissé entendre qu’elle passe par plusieurs actions. Au nombre de celles-ci on note: la réouverture des CDM, la diversification de l’offre de service dans les laboratoires et les services de radiologie dans les Centres d’action sanitaire et sociale (CASS) et les Centres médico-sociaux (CMS) sur toute l’étendue du territoire national. Il convient de souligner que la stratégie de décentralisation de l’offre de service des médecins spécialistes à l’intérieur du pays reste fondamentale pour les populations qui y résident.

Global Media Time Gif
Enami Shop