CNOU: Le Synapaupeg grand absent des négociations

Des agents en sit-in devant un restaurant universitaire © GMT

Le conflit qui oppose le Centre national des oeuvres universitaires (Cnou) et  le Syndicat national des personnels de l’administration universitaire et des grandes écoles du Gabon (Synapaupeg) semble ne pas vouloir s’essouffler. Alors que les deux parties avaient adopté un programme de négociations prévu pour le Jeudi 08 février 2018 au ministère de l’enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique sis au 3eme arrondissement de Libreville, les membres du syndicat ont tout simplement brillé par leur absence.

Alors que le torchon brûle toujours entre le Cnou et le Synapaupeg, il semble que les syndicalistes veuillent pousser Aubert-Aimé Ndjila dans ses plus grands retranchements. Ce jeudi, alors que la réunion initiative de négociations devait se tenir dans l’enceinte du ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, en présence de la Direction générale du Centre National des œuvres universitaires (Cnou), les membres du syndicat ont choisi de ne pas y être.

Stratégie ou provocation? Nul ne peut y répondre. Car les syndicalistes n’auraient pas reçu de notifications informant de cette réunion. Pourtant, pour le Cnou, il existe la preuve d’une correspondance informant du programme des séances de travail. Celle-ci datant du 25 janvier 2018 dernier.

Quoi qu’il en soit, bien que Aimé Ndjila soit connu pour ne pas être un ardent défenseur de la discussion, il ne perd pas l’espoir de voir les membres de la Synapaugeg assis à la table des négociations dans les tous prochains jours.

Laissez votre commentaire