CNO: Léon Louis Folquet réélu avec 100% des voix

Léon Louis Folquet rempile pour un 3ème mandat à la tête du CNO © GMT

Au terme d’une élection qui ne souffre d’aucune contestation, Léon-Louis Folquet, président sortant du Comité national olympique  (CNO), gabonais a été réélu ce 30 mars 2018. Sur un collège électoral de 14 votants, il s’en sort avec un résultat de 100% contre 0% pour son jeune challenger Jonas Massala.

Sans coup férir le président sortant du Comité national olympique  (CNO) gabonais, Léon Louis Folquet a été réélu ce mars 2018 à la tête de ladite institution sportive qu’il dirige depuis huit ans. Sur les 14 Fédérations votante, le vainqueur a obtenu la totalité des voix. Son challenger, Jonas MASSALA, président de la Fédération gabonaise de rollers,  n’a obtenu aucune voix.

Un résultat pas surprenant pour les observateurs du sports gabonais, car le nouvel élu récolte les fruits d’un travail abattu sur les quatre dernières années.  

En l’installant dans ses nouvelles formations,  le secrétaire général du ministère des Sports Frédéric Ndounda a félicité l’heureux élu pour la brillante victoire. Pour lui, la victoire de Léon Louis Folquet n’est pas une surprise. «Je vous souhaite bon vent dans ce nouveau mandat. Je tiens également à saluer le courage du candidat malheureux. Son courage et ses ambitions sont une preuve que l’avenir au sport national assuré», a-t-il déclaré.

Pour ses premiers mots, en qualité de nouveau président du Comité national olympique (CNO) gabonais, Léon Louis Folquet, a d’abord remercié l’ensemble des délégués qui lui ont accordé une nouvelle fois, leur soutien. Le patron du CNO a enfin remercié l’ensemble des membres de son bureau Exécutif qui ont abattu un gros travail.

Déjà projeté aux Jeux Olympiques Tokyo-2022, Léon Folquet en a profité pour attirer l’attention de la tutelle quand à la participation du Gabon à cette messe olympienne : «Le Gabon risque de produire une pâle copie lors de ceux jeux.  Pour éviter cela, il faut que l’Etat s’arrange à ce que les athlètes gabonais toutes disciplines confondues prennent part à des compétitions internationales. Des joutes qui permettront de détecter les nouveaux talents susceptibles de représenter notre pays valablement au Japon», a-t-il souligné.

Kennedy Ondo Mba