samedi,2 juillet 2022
AccueilDerniers articlesCNAMGS: un audit interne pour démasquer les agents «véreux»

CNAMGS: un audit interne pour démasquer les agents «véreux»

Ecouter cet article

Dans une note de service parvenue à la rédaction de Gabon Media Time ce mardi 7 juin 2022, Severin Maxime Anguilé, directeur général de la Caisse nationale d’Assurance maladie et de garantie sociale (CNAMGS) a indiqué qu’un audit externe sera effectué. Une opération dont l’objectif est de démasquer le vaste réseau d’employés corrompus qui s’adonne à des pratiques mafieuses consistant à délester l’entreprise publique de ses ressources financières, rapporte le site Gabonactu.  

Les conditions d’accès aux soins et de soutien dans la mise en place d’actions pour améliorer les conditions de vie des Gabonais continuent de faire couler encre et salive. Un point devenu particulièrement épineux en 2022, alors que la santé est présentée comme un secteur prioritaire par l’exécutif dans le Plan d’accélération de la transformation (PAT). Une situation que le directeur général de la CNAMGS déplore et pour laquelle il a décidé de prendre le taureau par les cornes afin de laver l’image de l’administration qu’il dirige.

Ainsi, dans une note interne, Severin Maxime Anguilé a annoncé la tenue imminente d’un audit externe afin de démasquer le vaste réseau d’employés corrompus qui s’adonne à des pratiques mafieuses consistant à délester l’entreprise publique de ses ressources financières.  « Il m’importe par ailleurs de rappeler au personnel de la Caisse que tout agent impliqué dans une procédure conduisant à une sortie injustifiée ou indue des fonds, sera irrémédiablement traduit en justice, et ce, sans autre forme de procès » a-t-il indiqué. 

Une annonce qui fait suite à la plainte qui  a récemment été déposée par  Eglise catholique de Libreville contre des agents véreux. Une situation qui a découlé sur l’arrestation de plusieurs agents de ladite structures pour des pratiques illégales et détournement dans l’octroi d’aides accordées aux riverains. La direction générale des contre-ingérences et de la sécurité militaire (DGCISM) et la Direction générale de recherches (DGR) a après une enquête démantelé un réseau d’escrocs de 26 millions de FCFA d’agents appartenant à la même société et a procédé à l’interpellation de plusieurs employés, lesquels ont déjà été déférés à la maison d’arrêt locale.

Face à ces actes frauduleux, le directeur général de la CNAMGS a tenu à avertir les partenaires sociaux sur le risque de « sanctions lourdes » encourues en cas d’adhésion à cette démarche. « Aussi, voudrais-je rappeler que les faits dont il s’agit tombent sous le coup de qualifications pénales et que la Direction générale ne saurait se rendre complice de tels agissements ; y compris de façon passive, par le biais d’une réserve qui n’a pas lieu d’être ». Gageons que toute la lumière sera faite sur cette affaire qui fait couler beaucoup d’encre et de salive.

Alors, ça vous a plu ? 👍🏾
Pour recevoir les dernières actualités de notre média, inscrivez-vous à notre newsletter Whatsapp.

OUI bien sûr je m'incris

Laisser un commentaire

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Andy Marvine Nze
Andy Marvine Nzehttp://gabonmediatime.com
Fils de Lambaréné, passionné d'écriture et féru des réseaux sociaux, qui a à cœur d'informer sur l'actualité gabonaise et internationale. Avant j'étais chef de classe, maintenant je suis titulaire d'un Master en Sciences Politiques et relations internationales
Global Media Time Gif
Pub_Airtel - MEGA PROMO
Pub - Batidays- BATIPLUS
Nouvel Album de l'artiste RODZENG
Enami Shop
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x