CNAMGS: prestation de serment des 21 premiers contrôleurs/employeurs

Les 21 contrôleurs/employeurs assermentés © D.R

Afin de garantir l’amélioration de son offre de service aux assurés, la Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale (CNAMGS), a formé plus d’une vingtaine de contrôleurs/employeurs, qui ont prêté serment vendredi 06 juillet 2018, au Palais de justice de Libreville. Ces derniers auront la mission de réaliser des enquêtes relatives à l’affiliation, l’immatriculation et les déclarations des salariés des entreprises.

C’est en présence du Premier président de la Cour d’appel de Libreville, Paulette Akolly, de l’avocat général représentant le parquet général de Libreville, Armel Wilfrid Boule, et de plusieurs personnalités de la Cnamgs, que les impétrants ont prononcés la formule sacrée faisant ainsi d’eux les premiers contrôleurs/employeurs formés par la Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale.

C’est les yeux rivés sur la note posée sur le pupitre et la main droite levée, que tour à tour, les 21 agents ont prêté serment. Une étape qui intervient après 1 an et trois mois de formation au Centre ivoirien de formation des cadres de sécurité sociale (Cifocss), en Côte d’Ivoire et au Gabon. «Je jure de bien et fidèlement remplir les devoirs de ma charge et de ne révéler même après avoir quitté mon service, les secrets de fabrication et, en général, les procédés d’exploitation dont je pourrais prendre connaissance dans l’exercice de mes fonctions», ont-ils juré.

Ces agents viendront ainsi renforcer la capacité opérationnelle de la direction de recouvrement et du contentieux (DRC), en vue d’optimiser le recouvrement des cotisations sociales liées à l’assurance maladie obligatoire (AMO), par des actions de contrôles programmées et/où inopinées auprès de ses assujettis.

Une lourde tâche que les nouveaux contrôleurs/employeurs entendent exercer avec professionnalisme et rigueur. «C’est déjà beaucoup d’honneurs et de responsabilités aussi. Au sortir de cette prestation, c’est un gros challenge qui nous attend et on fera en sorte que tout se passe bien sur le terrain», a indiqué Anouchka Fatima Ntoutoume, l’une des assermentées.

Pour rappel, c’est aux termes de l’article 34 de l’arrêté 0011/MDSFPSSN du 29 décembre 2016 fixant les modalités de perception des cotisations des travailleurs des secteurs public, privée et parapublic affiliés au régime obligatoire d’assurance maladie et de garantie sociale que «les agents de contrôle de la Caisse sont habilités à constater les infractions à la législation et à la réglementation du régime obligatoire d’assurance maladie et de garantie sociale».

Laissez votre commentaire

Laisser un commentaire