CNAMGS : Bilan satisfaisant pour les journées médico-chirurgicales d’Urologie

Dr Eric Jacob Benizri © GMT

Lancé le  lundi 22 janvier 2018 dernier, les journées médico-chirurgicales d’Urologie initiées par la Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale (CNAMGS) se sont achevées le vendredi 26 janvier à l’Hopital d’instruction des armées Omar Bongo Ondimba (HIAOBO). Durant cet événement, de nombreux patients ont eu l’occasion d’être consultés et/ou opérés par le Dr Eric Jacob Benizri, chirurgien urologue et andrologie de Nice en France en collaboration avec les urologues gabonais.



Ces journées initiées par la Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale avaient pour objectif d’offrir aux patients presentant des pathologies urologiques des soins sur place, évitant ainsi les evacuations sanitaires souvent très onéreux. Ainsi, durant ces cinqs jours c’est l’Hopital d’instruction des armées Omar Bongo Ondimba et plus particulièrement son service d’Urologie qui a reçu des centaines de malades.

En terme de bilan, le Dr Eric Jacob Benizri a jugé le déroulement de ces  journées médico-chirurgicales d’Urologie plus que satisfaisantes et a indiqué que durant ces quelques jours il a pu rencontrer des patients qui pour une grande partie consultaient pour la première fois. «Nous avons eu près de 200 patients en consultation, pour une centaine c’etait la premiere fois et on a opéré près de 35 personnes. Sur les 35 interventions, il y a eu beaucoup de gros malade notamment des grosses tumeurs du rein; des tumeurs de prostate; on a fait de nombreux syndromes malformatifs de l’enfant, egalement de nombreux calculs obstructifs par des techniques actuellement les plus modernes»; a t-il expliqué.

«Ces journées se passent bien, parce que aujourd’hui je suis beaucoup plus à l’aise quand je prend en charge un patient de la consultation jusqu’au bloc opératoire, et je me dis que c’est pour nous une chance d’avoir un patron qui vient vers nous pour nous former localement de ce fait je suis vraiment content et satisfait de cette expérience», a confié, le Dr Ghislain Mbadinga Nzamba.

Par ailleurs, en matière d’action préventive contre les maladies urologique, le Dr Eric Jacob Benizri a relevé qu’il etait necessaire «pour les hommes de se faire consulter dès l’âge de 50 ans pour s’assurer qu’il n’y a pas de soucis prostatique important», ajoutant par la suite que «pour les enfants les maman doivent vérifier que les bourses de leur enfants quand ils sont à bas âge, pour s’assurer que les testicules sont bien en place, et puis bien s’hydrater pour éviter les calculs ou les problemes infectieux».

Laissez votre commentaire