Le Club de Libreville invite les autres créanciers de l’Etat à adhérer

Henri-Claude Oyima, PDG du Groupe BGFIBank © D.R

Faisant suite à la signature de l’accord entre le gouvernement et le groupe d’intérêt économique dénommé «Club de Libreville» portant sur le remboursement de la dette intérieure à hauteur de  310 milliards de Fcfa à 177 entreprises, et dans l’optique de regrouper le plus grand nombre, ce groupement d’interet vient d’inviter les autres créanciers de l’Etat à se faire connaitre afin qu’ils soient pris en compte dans la procédure d’apurement de la dette intérieure.



C’est par le biais d’un communiqué, que le président du Club de Libreville, Henri Claude Oyima, a invité l’ensemble des créanciers de l’Etat a adhérer au GIE, unique interlocuteur du gouvernement.

Cette adhésion doit se faire sur présentation d’une attestation de créances signée par les directeurs généraux de la Dette et du Budget et des finances publiques, ainsi que de la documentation légale de la société. Le tout, suivi de la signature d’un formulaire à récupérer au secrétariat du GIE.

En outre, Henri Claude Oyima précise que «conformément au règlement définitif conclue le 13 février 2018, les adhérents devront s’engager à réinvestir dans l’économie nationale toutes les sommes perçues dans le cadre de ce mécanisme», Avant de préciser que le membre du Club sont également éligibles au mécanisme de financement mis en place par ce groupement d’intérêt économique dans le cadre des négociations avec le système bancaire.

Laissez votre commentaire