Clôture de la deuxième session ordinaire de l’Assemblée nationale

Le 30 décembre dernier s’est déroulée au palais Léon Mba, la cérémonie de clôture des travaux de la deuxième session ordinaire de l’Assemblée nationale gabonaise. Le président de cette institution, Richard Auguste Onouviet, s’est dit satisfait à cette occasion du travail abattu par les honorables députés nonobstant le climat politique et économique tendus que traverse le pays.



C’est donc 34 textes sur les 38 introduits par le gouvernement, qui ont été adoptés par l’Assemblée nationale. L’examen de ces projets de loi a nécessité quatre mois de travail, avec pour résultat l’adoption sans  surprise de ces différents textes. Sur les 38 projets de loi mis en examen, trois seulement demeurent en cours d’examen au sein des commissions compétentes et un, en attente d’examen.

Par ailleurs, l’ensemble de ces textes portait essentiellement sur l’examen et l’adoption des textes relatifs à la Loi de finances 2017. Le président de cette institution, Richard Auguste Onouviet, s’est d’ailleurs réjoui du bon déroulement des travaux, malgré un contexte post-électoral particulièrement difficile sur le plan politique, mais aussi économique. Toutefois, avec une pointe d’optimisme, il a souligné que « Aucun prétexte n’a servi d’entrave à l’accomplissement normal de nos activités législatives. Un réel motif de satisfaction qui me conduit à vous suggérer de maintenir la dynamique ainsi impulsée ».

Laissez votre commentaire