Clap de fin pour le Tournoi d’échecs

La fin d’année 2017 aura également été illuminée par le jeu d’échecs. En effet, Le Tournoi d’Échecs qui a mis en confrontation les amoureux de la discipline au stade d’Angondjé s’est achevé le mercredi 27 décembre dernier sur une note de satisfaction. Achevé un peu plus tôt, mais le résultat attendu est bel et bien là.

Débuté le 23 décembre dans la commune d’Akanda, le Tournoi qui avait pour but de vulgariser, stimuler et d’aiguiser la volonté des enfants au jeu d’échecs a pris fin par une séance d’entrainement un jour après. Ce Tournoi avait pour but de révéler des jeunes talents sur la scène nationale. C’est d’ailleurs Tary Ngombele Bongo qui, à la fin, a remporté la palme d’or du meilleur joueur, devant Stephen Ognalaga et Celanyel Christ Odounga.

Par la voix de sa Présidence, la Fédération Gabonaise des échecs  se projette déjà dans le futur: «la fédération gabonaise des échecs compte dorénavant organiser ce rendez-vous échiquéen  chaque année», a déclaré Barthlemy Bongo Ndjila, vice-président de ladite fédération. Un top de départ qui commence en effet avec la nouvelle année.

«Pour l’année 2018, les objectifs sont connus : la formation des instructeurs de développements qui seront chargés d’apprendre les règles du jeu aux novices et débutants dans les établissements, la vulgarisation de la discipline sur l’ensemble du territoire, l’organisation d’un championnat inter-établissements et du championnat national, mais également d’autres compétitions d’échecs», a ajouté Barthlemy Bongo Akanda Ndjila.

Reconnu pour ses vertus éducatives et formatrices, en plus de son aspect ludique, le jeu d’échecs rentre progressivement dans l’environnement sportif national. C’est désormais par la «démocratisation» de ce sport que la fédération gabonaise d’échecs entend promouvoir la discipline et briser le mythe faisant des échecs un jeu pour intellectuels et bourgeois.

Laissez votre commentaire