mardi,22 septembre 2020
Accueil A La Une Cité Magnolia: un agent véreux de la CDC au cœur d’une vente...

Cité Magnolia: un agent véreux de la CDC au cœur d’une vente illégale de villa ?

Si le chantier de la « cité Magnolia » initié par Avorbam Investissements, filiale immobilière de la Caisse des dépôts et consignations du Gabon (CDC) connaît un avancement de près de 85 % et que sa livraison semble pour le moment retarder, certain réservataires auraient décidé de passer outre la procédure de cession légale et se seraient mués en agents immobiliers de circonstance. Il n’est donc pas rare de voir sur les réseaux sociaux des annonces sur la vente de logement au sein de ce projet. 

« Maison 3 chambres, 2 douches, WC visiteur à vendre dans la nouvelle cité à Angondjé à côté de la cité marocaine. Avec titre foncier, cause départ ». C’est en substance l’annonce diffusée ces derniers jours sur Facebook et qui pourrait susciter de l’intérêt pour des personnes en quête de logement. Sauf que si celle-ci semble être une belle affaire, pour les potentiels acquéreurs, elle peut s’avérer problématique. 

 

En effet, le logement mis en vente fait partie intégrante du projet de la « cité Magnolia » initié par la Caisse des Dépôts et Consignations du Gabon il y a un peu plus d’un an. Cette cité, qui s’étend sur 10 hectares, est répartie en 4 lots comprenant notamment 200 résidences, dont 173 villas et 3 immeubles en R+2, soit 27 appartements. C’est donc l’une des villas comprises dans ce lot qu’un réservataire aurait décidé de céder au plus offrant au mépris semble-t-il du contrat qui le lierait à l’établissement financier. 

L’annonce sur la vente d’une villa de la Cité Magnolia publiée sur Facebook © GMT

Contac par un journaliste de Gabon Media Time, qui s’est fait passer pour un potentiel client, le vendeur s’est montré très enthousiaste indiquant d’ailleurs pour convaincre ses interlocuteurs « qu’il a deux maisons et il veut les revendre. La villa est à 50 millions, et il y a un titre foncier ». Poursuivant la discussion un peu plus loin, celui qui semble a priori être l’agent immobilier de circonstance insiste sur le fait qu’il dispose d’un titre foncier, révélant même que le propriétaire serait un agent de la CDC. « Il est de la maison donc il a tous les papiers », a-t-il révélé. 

Une situation pour le moins curieuse, alors que du côté de la direction générale, l’on assure que lesdits « logements n’ont pas encore été livrés et ne peuvent donc pas être mis en vente ». « Ils ne peuvent disposer d’un titre foncier alors que la procédure n’est même pas encore arrivée à son terme et qu’il n’y a pas eu de livraison officielle à ce jour», nous a confié une source au sein de la CDC. Loin d’être banale, cette affaire devrait donc interpeller la direction générale de cet établissement pour y faire toute la lumière.

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gifpx
Mondjo Mouegahttp://gabonmediatime.com
Titulaire d'une Licence en droit, l'écriture et la lecture sont une passion que je mets au quotidien au profit des rédactions de Gabon Media Time depuis son lencement le 4 juillet 2016 et de GMTme depuis septembre 2019. Directeur des Rédactions et Rédacteur en chef de GMTme
Street 103 Gabon Gmt