mercredi,1 décembre 2021
AccueilActualitésCultureCinéma: Netflix et l’Unesco lancent un concours de courts-métrages en Afrique subsaharienne

Cinéma: Netflix et l’Unesco lancent un concours de courts-métrages en Afrique subsaharienne

Ecouter cet article

C’est par le biais d’un communiqué que L’Unesco a annoncé le lancement, en collaboration avec la plateforme Netflix, d’un concours de courts-métrages intitulé « Contes populaires africains réinventés ». Une initiative qui vise à découvrir la prochaine génération de cinéastes de la région d’Afrique subsaharienne. Les gagnants de cette compétition seront formés, puis guidés par des professionnels du cinéma et disposeront à terme, d’un budget de production pour réaliser des courts-métrages qui seront diffusés sur Netflix en 2022. 

L’Unesco et Netflix, le géant américain de streaming de vidéos, reçoivent depuis ce jeudi 14 octobre 2021 à 16h00 GMT, les dossiers de candidature des cinéastes émergents d’Afrique subsaharienne. Les intéressés sont invités à soumettre leurs candidatures via l’adresse www.netflix-growcreative.com/unseco avant le 14 novembre 2021 à 23h59, date de clôture des inscriptions audit concours. Une liste de 20 premiers finalistes sera dévoilée en janvier 2022 par le comité de sélection avant la sélection finale de 6 lauréats par un jury spécialisé conjoint de Netflix et l’Unesco. 

Il faut dire que l’Unesco et Netflix sont tous les deux intimement convaincus de l’importance de promouvoir des histoires locales différentes et de les faire connaître au monde entier. Ils reconnaissent par ailleurs que de nombreux cinéastes émergents ont du mal à réunir les ressources et la visibilité nécessaires pour leur permettre de révéler pleinement leurs talents et de poursuivre une carrière dans la création. Ce concours se présente alors comme une opportunité inédite pour ces chefs d’orchestre de briser ces barrières. Il ambitionne de permettre aux conteurs africains de faire un premier pas vers la diffusion de leurs créations auprès d’un public international.

Pour l’Unesco, c’est un coup de projecteur mondial sur les talents locaux émergents d’Afrique. « En insufflant une nouvelle énergie aux contes populaires, ces jeunes cinéastes permettent aux histoires de transcender le temps, l’espace et la culture de leurs communautés dans le cœur des publics du monde entier grâce à une plateforme numérique », a déclaré Ernesto Ottone R., sous-directeur général pour la culture de l’Unesco. Les cinéastes gabonais sont invités à candidater en soumettant un synopsis de leur concept (pas plus de 500 mots) ainsi que des liens vers un CV récent et un portfolio contenant des exemples de tout travail audiovisuel antérieur produit. 

Laissez votre commentaire

Pub_Moov Money BGFIBank
Enami Shop