dimanche,29 janvier 2023
WEB_BICIG_12-14_CréditFêteÀLaCarte_729x94px
AccueilA La UneCHUL: les médecins fonctionnaires dénoncent l’état de déliquescence de la maternité

CHUL: les médecins fonctionnaires dénoncent l’état de déliquescence de la maternité

Ecouter cet article

Le Centre hospitalier universitaire de Libreville (CHUL), présenté comme une structure de pointe du secteur sanitaire au Gabon, connaît de nombreux dysfonctionnements infrastructurels et matériels. Une situation qu’a tenu à dénoncer la coalition du Syndicat des médecins fonctionnaires gabonais (SYMEFOGA) et le Syndicat national de la santé (SYNAS) ce mardi 17 mai  notamment au niveau du service de Martenité qui est devenu un véritable mouroir pour les patients et les sages femmes qui y travaillent.

Considéré comme la vitrine du système de santé gabonais, le Centre hospitalier universitaire de Libreville semble ne pas tenir cette place. C’est du moins le sentiment qui ressort de la récente sortie de la coalition SYMEFOGA-SYNAS qui a dénoncé les conditions dans lesquelles exercent le personnel médical de cet établissement hospitalier et ce, depuis des années. 

Preuve de l’état de dégradation de cette structure, le service de maternité qui n’est que l’ombre de lui-même. Entre le manque d’eau, de gants, de matériels obstétricaux, la vétusté des bâtiments, les vestiaires inexistants, l’absence de lits d’accouchement, le personnel affecté au sein de ce service ne sait plus à quel saint se vouer. «  Rien que l’environnement vous donne un dégoût total, car il n’y a pas d’entretien. Le personnel manque du strict minimum à savoir les points d’eau ou quelqu’un peut rapidement se laver les mains après avoir consulté et parfois y a pas de solution hydro alcoolique. c’est l’hôpital qui souffre, c’est l’hôpital qui meurt et c’est la population qui empathie », a déploré l’un des membres du personnel médical de ladite structure.

Il faut souligner que malgré un budget de fonctionnement annuel estimé à plus de 4 milliards de FCFA, le constat est plutôt alarmant. D’ailleurs, la coalition SYMEFOGA-SYNAS a relevé que le cas du service de maternité n’est pas isolé car de nombreux services se trouveraient dans la même situation. Et même au-delà de nombreuses structures hospitalières du Grand Libreville et de l’intérieur du pays se trouvent dans un état de délabrement déplorable. 

De quoi susciter des questionnements sur les multiples promesses faites par le ministre de la Santé le Dr. Guy Patrick Obiang Ndong concernant l’amélioration du système de santé du pays qui malheureusement peine à se matérialiser.

Geneviève Dewuno

Gabon Media Time
Gabon Media Timehttp://gabonmediatime.com
Gabon Media Time est un site d'actualité dont le slogan est " A l'heure de l'info". Nous entendons réinventer l'actualité en ligne gabonaise et sous régionale.

Laisser un commentaire

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Enami Shop
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x