dimanche,27 septembre 2020
Accueil Derniers articles Changements climatiques: le Groupe des négociateurs africains déterminé à adopter une position...

Changements climatiques: le Groupe des négociateurs africains déterminé à adopter une position commune

C’est par le biais d’une réunion par visioconférence que le Groupe des négociateurs africains, en anglais African Group of Negociators (AGN) a tenu le jeudi 28 mai dernier une rencontre axée sur le projet des lignes directrices pour la révision des Contributions Déterminées au niveau National (CDN). En effet, Tanguy Gahouma-Bekale, président de l’AGN et ses pairs ont, à l’issue de cette session de travail, incité les États membres à s’approprier le processus de révision de leurs CDN et à prendre des mesures climatiques ambitieuses, afin d’être en phase avec les exigences climatiques actuelles.

La rencontre virtuelle a réuni la majorité des points focaux nationaux africains à la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques(CCNUCC), avec plus de 70 participants à travers le continent africain. Les parties prenantes ont axé leurs réflexions sur les lignes directrices devant accélérer la révision des contributions nationales. Ainsi, l’AGN a réussi à définir une ligne directrice sur la base des décisions du Comité des chefs d’État et de gouvernement africains sur le changement climatique (CAHOSCC) et de la Conférence ministérielle africaine sur l’environnement et les ressources naturelles (CMAE). Ces dernières indiquent que la communication des CDN devrait inclure des objectifs collectifs, notamment l’atténuation, l’adaptation et le financement.

Conscient de l’importance de la question, le directeur du changement climatique et de la croissance verte de la Banque africaine de développement (BAD) a appelé les participants à saisir l’opportunité offerte par le report forcé de la Cop dû à la crise sanitaire liée à la Covid-19. « C’est le moment idéal pour redéfinir les trajectoires de développement de notre continent  », a déclaré Anthony Nyong durant la séance de travail en visioconférence de l’AGN. Une incitation au redoublement d’efforts bien cernée par les négociateurs africains qui ambitionnent de réviser leurs actions nationales conformément à l’Accord de Paris. 

Par ailleurs, l’AGN a félicité le Rwanda, seul pays du continent à soumettre une CDN révisée. Occasion pour Faustin Munyazikwiye, point focal national de ce pays, de partager ses expériences afin que les autres points focaux s’en inspirent. Pour sa part, Tanguy Gahouma-Bekale, président de l’AGN a au nom de ses pairs, appelé à l’appropriation prompte du processus de révision des CDN. « Chaque pays doit donc prendre ses responsabilités, le continent est prêt à prendre les siennes et à travailler conjointement en vue de la réalisation de l’Accord de Paris et pour s’assurer qu’il soit aligné sur les recommandations du GIEC et en cohérence avec les orientations de la CCNUCC », a-t-il conclu.

Il va sans dire qu’en adoptant la digitalisation des réunions, l’AGN envoie un signal fort au reste du monde dans sa détermination à avoir, pour le continent, une position commune sur les questions du changement climatique. 

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gifpx
Street 103 Gabon Gmt