CGE: installation des membres des comités ad hoc et spécial

Le ministre de l’Intérieur Lambert-Noël Matha entouré des membres du comité spécial © GMT

Ce mercredi 18 avril 2018, le ministre de l’Intérieur Lambert-Noël Matha, a procédé à l’installation des membres  des comités ad hoc et spécial en charge de l’examen des candidatures et de l’élection du président du Centre gabonais des élections (CGE), au siège de la Cenap, sis à la cité de la Démocratie.

C’est en présence de la presse nationale et internationale, des représentants des parties politiques de la majorité et de l’opposition, que le ministre de l’Intérieur a procédé l’installation des membres des comités ad hoc paritaire et spécial qui auront la lourde charge d’examiner les candidatures et d’élire le futur président du Centre gabonais des élections.

Lire aussi >> CGE: Lambert Noël Matha dévoile les membres des Commissions spéciale et ad hoc

Au terme du geste symbolique marquant l’installation des membres desdits comités, le ministre de l’Intérieur Lambert-Noël Matha, s’est autorisé à dire quelque prononcer un discours à leur endroit des promus, «à partir de cet instant, ils n’appartiennent plus à un camp politique dans le cadre du travail qui les attend. Ils doivent faire preuve du sens élevé du devoir et mettre en priorité l’intérêt de notre pays», a-t-il rappelé.

Il pèse donc désormais sur leurs épaules de membres des comités ad hoc et spécial «la responsabilité du traitement des candidature de ceux là qui aspirent à diriger le CGE. Le CGE qui est l’émanation des acteurs politiques à l’issue des accords d’Angondjé. Suite au diagnostic qui a été fait par eux-mêmes. Ils ont  ont décidé de confier l’ensemble du processus électoral à cet organe, depuis l’élaboration du calendrier électoral à jusqu’à l’annonce des résultats», a-t-il poursuivi.

Désormais c’est cet organe entièrement politique qui va s’occuper de l’organisation et l’administration des élections politique en République gabonaise. Pour le membre du gouvernement, «il s’agit donc d’une structure importante pour notre pays. Une structure qui contrairement à la CNE et à la CENAP voit ses missions et ses attributions renforcées et nous espérons qu’à l’issue de tout le processus tous les griefs qui ont été relevés par les uns et les autres disparaîtront du langage politique plus que désormais ce sont les acteurs politique eux-mêmes qui fixent et les règles du jeu et son arbitre sont arbitre de ces compétitions qui vont les opposés».

Le ministre de l’Intérieur a ensuite procédé, à une visite des lieux avec les membres  des comités ad hoc et spécial pendant que son Conseiller en communication porte parole, Jean Eric Nziengui Mangala a fait la lecture de l’arrêté portant appel à candidature pour le poste de président du Centre gabonais des élections et fixant les modalités de dépôt des dossiers par les candidats.