CESE : le personnel réclame la démission de René Ndemezo’o Obiang

René Ndemezo'o Obiang en médaillon © D.R

C’est au terme d’une assemblée générale organisée ce lundi 10 décembre que les agents du Conseil économique, social et environnemental (CESE)  ont décidé de lancer un mouvement de grève illimitée à compter de ce mardi 11 décembre. Cette décision est motivée selon eux par le manque de volonté non seulement du bureau de l’institution mais aussi du gouvernement qui se taire dans un silence assourdissant concernant leurs revendications.

GABON LIBREVILLE

Les agents du CESE ont pris la décision d’entrer en grève illimitée dès ce mardi 11 décembre. Les raisons de leur colère sont 13 mois d’impayés de primes ainsi qu’un reliquat de session non payé. Au vu de ces revendications, le personnel de cette institution constitutionnelle réclame le départ de son président René Ndemezo’o Obiang ainsi que de son bureau, accusés de mauvaise gestion.

Le personnel avait déjà observé un mouvement d’humeur en février dernier, entre autres pour les mêmes raisons. A cet effet, les employés avaient déjà invité le président du CESE à « trouver une solution à ce calvaire». Sauf que 10 mois après, ce dernier n’a jamais daigné lever le petit doigt pour repondre aux preoccupations des agents qui font pourtant fonctionner l’institution.

On se demande si la tutelle saura trouver une issue à ce conflit, dans la mesure où il y a plusieurs mois, le Secrétaire général du CESE avait évoqué une absence de finances, justification qui n’avait pas convaincu les agents. Ces derniers se disent déterminés à tenir leur mouvement jusqu’à ce qu’ils obtiennent gain de cause.

Laissez votre commentaire