CES : René Ndemezo’o réduit de 30% les primes des agents

Les agents du Conseil économique et social, (CES) viennent une nouvelle fois de monter au créneau, suite à la décision n°002/PCES, portant réduction temporaire de 30% des indemnités et primes qui leurs étaient allouées. Mesure prise par le nouveau président de cette institution, René Ndemezo Obiang, sans explication préalable.

Le personnel administratif du CES dénonce une décision inique et incompréhensible, alors que le président ne s’embarasse pas de percevoir ses indemnités qui se chiffrent à environ 13 millions de Fcfa.  Interrogé par la rédaction du site Info241, un fonctionnaire de cette institution qui a requis l’anonymat n’a pas caché son indignation. «Au moment où le budget alloué au Conseil Economique et Social (CES) de l’exercice budgétaire 2018 aspire à la hausse, M. Ndemezo Obiang a fait le choix de nous assécher et de nous plonger dans une précarité extrême. Car nous n’arrivons pas déjà à joindre des deux bouts avec ces maigres primes que nous percevons»; a t-il martelé.

«Nous sommes interloqués par l’incohérence de cette mesure décisionnelle qui s’applique uniquement au personnel et le président du CES et tout son cabinet préservent eux leur indemnité»;  poursuit-il visiblement remonté. Il faut noter que les fonctionnaires en poste au sein du CES perçoivent les modiques sommes de 200.000 à 48.000 Fcfa de primes.

Par ailleurs, face à cette décision, le personnel par le truchement de la centrale syndicale des fonctionnaires du CES vient de déposer un préavis de grève et des négociations ont été entamées avec le cabinet du président du Conseil économique et social.

Laissez votre avis