Certaines informations de la Défense nationale désormais frappées du sceau du «Secret Défense»

Lors du Conseil des Ministres qui s’est tenu ce mercredi 12 juillet, le gouvernement a adopté un certain nombre de projets de textes visant notamment à la sécurité nationale. Ainsi, le gouvernement entend par la prise de ce décret assurer la protection des informations sensibles qui touchent à la défense.

En effet, sur présentation du ministère des Affaires présidentielles et de la Défense nationale, le Conseil des Ministres a approuvé, l’adoption du projet de décret portant protection du secret de la Défense Nationale. Le communiqué précise que ce décret comprendra trois (3) niveaux de classement des informations : «Niveau Top Secret-Défense ; Niveau Secret-Défense ; Niveau Confidentiel-Défense».

Il faudrait rappeler que, le terme secret Défense est utilisé pour définir un niveau d’habilitation d’accès à un document gouvernemental ou militaire restreint par une loi ou un règlement à un groupe spécifique de personnes pour des raisons de Sécurité nationale. Celui-ci comprend comme éléments pouvant être frappés du sceau du secret défense les renseignements, procédés, objets, documents, données informatisées ou fichiers intéressant la Défense nationale.

Par ailleurs, la prise d’un tel décret pourrait susciter des suspicions au moment où une enquête préliminaire sur les violences post-électorale a été ouverte par la Cour pénale internationale, celle-ci avait d’ailleurs séjourné au Gabon il y a quelques semaines dans ce cadre.