jeudi,1 octobre 2020
Accueil A La Une CEMAC: l’impact de la Covid-19 sur les économies de la sous-région au...

CEMAC: l’impact de la Covid-19 sur les économies de la sous-région au menu du Conseil des ministres de l’UEAC

Ce lundi 10 août 2020 s’est ouvert par visioconférence la 35ème session ordinaire du Conseil des Ministres de l’Union économique d’Afrique centrale (UEAC). Une rencontre statutaire qui aura pour objectif non seulement d’évaluer l’impact de la crise sanitaire sur les économies de la sous-région et les propositions de mesures de relance, la question de libre échange notamment l’harmonisation des titres et tarifs de séjour en zone CEMAC et la création de Brigades mixtes, mais aussi l’adoption de plusieurs textes nécessaires au bon fonctionnement de cette instance. 

Cette session ordinaire du Conseil des ministres se tient dans un contexte marqué par la pandémie de la Covid-19 qui a affecté durement les pays de la zone CEMAC avec un peu plus de 33.000 cas de contamination identifiés, plus de 21.000 cas de guérison et environ 649 cas de décès. Occasion pour le président de la Commission de cette institution sous régionale Daniel Ona Ondo de saluer les efforts consentis par les chefs d’Etat de la sous région pour endiguer cette pandémie. 

Revenant sur la tenue de ce Conseil des ministres, il a rappelé que la situation économique qui prévaut actuellement à la suite de cette crise sanitaire. Un fait qui appelle une réponse pour l’atténuer. En effet, « la CEMAC va replonger dans la récession. Le PIB pourrait se contracter de l’ordre de 4 à 6% selon les hypothèses. Les termes de l’échange seront détériorés, comme les soldes budgétaires et de la balance des paiements. Les besoins de financement, sans être insoutenables, sont néanmoins importants. Près de 1500 milliards de FCFA à combler sinon, nous risquons d’assister à une détérioration et à une fragilisation accrue des indicateurs macro-économiques et de la stabilité financière de nos économies », a-t-il indiqué. 

Ainsi, cette réunion du Conseil permettra, sur le plan économique d’évaluer l’impact de la crise sanitaire sur les économies de la sous-région et les propositions de mesures de relance; la réforme du dispositif de la surveillance multilatérale initiée depuis 2017, la demande de suspension provisoire de quelques critères de convergence. S’agissant de la libre circulation des personnes et des biens dans l’espace communautaire, « les affaires portées à votre auguste instance sont relatives à l’harmonisation des titres et tarifs de séjour en zone CEMAC et la création de Brigades mixtes », a déclaré Daniel Ona Ondo. 

Par ailleurs, sur le plan institutionnel, les ministres de l’Economie l’Union économique d’Afrique centrale  devront adopter de différents projets de texte. Ces textes portent sur la directive relative à la comptabilité des matières; sur le mécanisme d’alerte précoce des déséquilibres macroéconomiques en zone CEMAC; sur le mécanisme d’octroi d’agréments des transporteurs routiers et des auxiliaires de transport maritime et sur la création et le fonctionnement de la brigade mixte de la CEMAC. 

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gifpx
Mondjo Mouegahttp://gabonmediatime.com
Titulaire d'une Licence en droit, l'écriture et la lecture sont une passion que je mets au quotidien au profit des rédactions de Gabon Media Time depuis son lencement le 4 juillet 2016 et de GMTme depuis septembre 2019. Directeur des Rédactions et Rédacteur en chef de GMTme
Street 103 Gabon Gmt

padding-top : 20px;