Cemac : Les États contraints d’établir les passeports Cemac avant le 31 décembre 2017

C’est ce qui ressort de la 2ème réunion du Comité de pilotage (Copil) portant sur l’examen de la matrice des réformes devant permettre à la zone Cemac de rétablir les équilibres macroéconomiques avec sérénité. Ainsi, les experts financiers de la sous-région ont invité les Etats membres de la Cemac à établir les passeports CEMAC avant le 31 décembre 2017.

Cette décision intervient dans le but d’une véritable mise en oeuvre  de la libre circulation des personnes et des biens en zone Cemac comme le prévoit l’Acte additionnel y afférent. Une résolution qui suit la logique de la décision prise lors du dernier sommet ordinaire de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac) à Djibloho en Guinée équatoriale.

Sommet au cours duquel, les chefs d’Etats se sont engagés à appliquer -sans exclusive- la libre circulation des personnes et des biens dans l’espace commun, à toute personne physique possédant une carte nationale d’identité et/ou un passeport biométrique.

Une décision dont l’application avait été conditionnée en février dernier par une politique commune d’immigration et d’équipement en dispositifs de contrôle dignes, adaptés au système I-24/7 d’Interpol, de tous les postes de contrôle-frontières de la Cémac. À l’aune de la globalisation, les États de la sous-région veulent emboîter le pas de la Cedeao et des autres multiples communautés.

Laissez votre avis