mardi,6 décembre 2022
AccueilA La UneCEMAC: l'amélioration du Capital humain ultime obstacle à la diversification de l’économie

CEMAC: l’amélioration du Capital humain ultime obstacle à la diversification de l’économie

Ecouter cet article

C’est ce que révèle un document élaboré par la Banque mondiale portant sur le renforcement du capital humain pour favoriser une croissance inclusive et résiliente au sein de la Communauté économique et monétaire d’Afrique centrale (CEMAC). Ainsi, selon l’institution financière, la stratégie de diversification des économies des pays de la sous région peine à porter ses fruits du fait de la quasi exploitation du potentiel du capital humain.

Ainsi, la mise en place du comité de pilotage du Programme des réformes économiques et financières de la Cemac (Pref-Cemac) grâce à l’appui de la Banque mondiale, qui intègre le capital humain comme nouvel axe de réformes prioritaires offre une opportunité indéniable de favoriser une croissance inclusive et résiliente.

Selon l’Indice du Capital humain 2020 et composantes pour la région CEMAC, les différents pays comportent un potentiel important mais peinent à les mettre en valeur. Ainsi tenant compte des paramètres tel que la probabilité de survie jusqu’à l’âge de 5 ans; le nombre d’années d’études prévues ou encore la fraction d’enfants de moins de 5 ans avec un retard de croissance, il ressort que « l’enfant moyen né aujourd’hui dans les pays de la CEMAC ne sera que 37% aussi productif qu’il/elle pourrait l’être ».

Pour changer la donne, l’institution financière internationale suggère donc que les Etats membres de la CEMAC doivent mettre en œuvre une série d’actions simultanées adaptées à chaque pays pour renforcer l’offre mais aussi la demande pour le capital humain. Au nombre des secteurs prioritaire priorités à mettre en oeuvre pour changer la donner Au nombre des secteurs prioritaire à développer pour changer la donner il y a entre autres la santé notamment par la protection de la vie des populations dans le contexte de la pandémie de covid-19, la mise en place de la couverture sanitaire universelle et s’assurer que les systèmes de santé dans la région soient plus résilients, et aient la capacité de prévenir, détecter et répondre aux urgences de santé publique.

Autre challenge à relever pour améliorer le capital humain, le développement de l’éducation et de la formation professionnelle en définissant prioritairement une politique d’éducation équitable et résiliente et encourager l’augmentation de l’accès des femmes et des jeunes aux centres de formation technique, technologique et professionnelle. Enfin, accroître la protection sociale en institutionnalisant les interventions de protection sociale, augmenter la couverture des programmes de filets sociaux et diversifier les instruments de protection sociale.

Mondjo Mouega
Mondjo Mouegahttp://gabonmediatime.com
Titulaire d'une Licence en droit, l'écriture et la lecture sont une passion que je mets au quotidien au profit des rédactions de Gabon Media Time depuis son lancement le 4 juillet 2016 et de GMTme depuis septembre 2019. Rédacteur en chef

Laisser un commentaire

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Global Media Time Gif
Enami Shop
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x