lundi,18 octobre 2021
AccueilA La UneCEMAC: la DGCC à la 4ème session du Conseil communautaire de la...

CEMAC: la DGCC à la 4ème session du Conseil communautaire de la concurrence

Ecouter cet article

Après la 3e session du Conseil communautaire de la concurrence dans la Communauté économique et monétaire d’Afrique centrale (Cemac) qui s’est tenue du 30 août au 4 septembre dernier, la Direction Générale de la Concurrence et de la Consommation (DGCC) participe depuis ce lundi 4 octobre 2021 à la quatrième session. A Douala, autour de ses pairs, Luther Steeven Abouna Yangui fera notamment un état des lieux des opérations de concentration économique mises en œuvre dans les États membres.

Sur tous les fronts en cette fin d’année comme en témoignent la série de séminaires portant sur le droit communautaire de la Concurrence, la Direction Générale de la Concurrence et de la Consommation (DGCC) participe depuis ce lundi 4 octobre 2021 à la 4ème session du Conseil Communautaire de la Concurrence à Douala au Cameroun. Principal objectif pour l’organe national en charge de créer les conditions de transparence, examiner les projets de concentration économique notifiés.

En effet, dans un contexte d’opérationnalisation de la Zone de libre échange continentale (Zlecaf), la DGCC représentée à cette rencontre par son responsable, Luther Steeven Abouna Yangui, aura notamment pour ambition de faire l’état des lieux des opérations de concentration économique mises en œuvre dans les États membres sans autorisation préalable, tout en présentant l’état d’avancement des préparatifs des enquêtes simples sectorielles confiées aux autorités nationales de la Concurrence.

Fondamentaux, ces aspects qui sont débattus jusqu’au 08 Octobre prochain sous la présidence de Michel Niama, Commissaire au Marché Commun de la CEMAC, offriront très certainement de nouvelles perspectives aux Etats membres qui en profiteront par ailleurs pour adopter le guide communautaire des procédures d’enquêtes. Un guide qui devra harmoniser l’ensemble des procédures notamment en matière de régulation concurrentielle. 

S’inscrivant dans le sillage des ambitions déclinées aussi bien par les autorités gabonaises à travers la DGCC, que par les autorités communautaires donc, cette 4ème session du Conseil communautaire de la concurrence placée sous le sceau de l’harmonisation du cadre juridique, vise donc à échanger sur les bonnes pratiques tout en assurant le renforcement des capacités et d’une parfaite maîtrise des règles communautaires. Autant d’éléments qui devraient renforcer le principe de protection du consommateur.

Laissez votre commentaire

Henriette Lembethttp://gabonmediatime.com/
Journaliste Le temps est une donnée fatale à laquelle rien ne résiste...
Enami Shop