mercredi,30 novembre 2022
AccueilA La UneCEMAC: déjà 5 projets intégrateurs en phase de démarrage

CEMAC: déjà 5 projets intégrateurs en phase de démarrage

Ecouter cet article

Adoptés les 16 et 17  novembre 2020 lors de la Table Ronde organisée à Paris, les 12 projets intégrateurs de la Communauté économique et monétaire d’Afrique centrale (CEMAC) connaissent un état d’avancement pour le moins satisfaisant. C’est du moins ce qu’on peut retenir de la Note sur l’état d’avancement desdits projets qui bénéficient d’une enveloppe de 3,8 milliards d’euros soit près de 2 500 milliards de FCFA et qui a pour ambition de consolider l’intégration sous régionale à travers des projets structurants.  

En effet, l’évolution de ces projets dont le suivi est assuré par le Comité de Pilotage du programme des réformes économiques et financières de la cemac (PREF-CEMAC), avec l’appui  déterminant de la Commission de la CEMAC, de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC), de la Banque Mondiale, de la Banque africaine de développement (BAD), et en particulier de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BDEAC) connaît un avancement important. 

Et pour cause, sur les douze projets prioritaires présentés à la Table ronde de Paris, cinq ont déjà  démarré suivant les conditions déterminant la mise en œuvre de projets internationaux. Au nombre desdits projets, on peut citer entre autres l’interconnexion des réseaux électriques Cameroun-Tchad dont le financement a été  bouclé dès l’ouverture de la Table ronde par la BAD, pour une enveloppe de 265,5 millions de  dollars, la Banque Mondiale pour 39 millions de dollars et le Cameroun pour 13,5 millions de  dollars; la  construction de l’Université inter- États Congo-Cameroun; l’aménagement de la route Ndende-Dolisie dont le démarrage effectif des travaux est prévu pour le quatrième trimestre 2022. 

Autres projets d’envergure l’aménagement de la route Kogo-Akurenam dont le premier décaissement de 23,2 milliards FCFA a été effectué  par la Banque en mars 2022, pour le démarrage des travaux, l’aménagement du corridor Brazzaville-Ouesso-Bangui-N’Djamena, le projet de construction d’un pont sur le fleuve Ntem, le projet de construction de la voie  expresse Lolabé-Campo entre le Cameroun et la Guinée Equatoriale. 

A noter que suivant les efforts fournis par les Etats membres trois autres  projets intégrateurs seront restructurés en PPP en vue de leur construction-exploitation  en mode BOT au plus tard en 2024. II s’agit tout d’abord du projet d’aménagement  hydroélectrique de Chollet et des lignes électriques associées, du projet de construction du port sec de Beloko sur le corridor Douala-Bangui et le projet de construction du port sec de Dolisie au Congo sur le corridor  Gabon- Congo.

Mondjo Mouega
Mondjo Mouegahttp://gabonmediatime.com
Titulaire d'une Licence en droit, l'écriture et la lecture sont une passion que je mets au quotidien au profit des rédactions de Gabon Media Time depuis son lancement le 4 juillet 2016 et de GMTme depuis septembre 2019. Rédacteur en chef

Laisser un commentaire

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Global Media Time Gif
Enami Shop
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x