mardi,27 octobre 2020
Accueil A La Une CEEAC : les chefs d’Etat en conclave à Libreville sous fond de...

CEEAC : les chefs d’Etat en conclave à Libreville sous fond de réforme institutionnelle

C’est par le biais d’un communiqué officiel de la présidence de la République, reçu ce dimanche 15 décembre 2019, que l’annonce de la tenue à Libreville de la 9ème session extraordinaire de la conférence des chefs d’Etat de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC), a été faite. Ce sont donc les 11 chefs d’Etat de la sous-région et leurs gouvernements qui sont attendus sur le sol gabonais afin de discuter des questions relatives à sa réforme institutionnelle afin de la parer aux défis économiques à venir.

Les chefs d’Etat et de gouvernement de l’Angola, du Burundi, du Cameroun, de la République centrafricaine, de la République du Congo, de la République démocratique du Congo, de la Guinée équatoriale, du Rwanda, du Tchad et de Sao Tomé-et-Principe seront accueillis le mercredi 18 décembre prochain par leurs homologues gabonais Ali Bongo Ondimba et Julien Nkoghe Bekale respectivement chef de L’État et chef du gouvernement, à l’occasion de la 9e session extraordinaire de la CEEAC. 

Présidé par Ali Bongo Ondimba, la 9ème session extraordinaire de la conférence des chefs d’Etat de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale sera l’occasion pour les chefs d’Etat et de gouvernement de débattre entre autres du projet de fusion avec la Communauté économique et monétaire d’Afrique centrale (Cemac). Un sujet qui est sans cesse revenu sur la table des deux instances communautaires ces dernières années. 

Ce conclave des chefs d’Etat des 11 pays membres de la CEEAC fera suite au  8ème Conseil extraordinaire des ministres de ladite communauté. Les travaux des membres des gouvernements présidés par Alain Claude Bilie-By-Nze porteront sur les projets de documents à présenter à l’examen et à l’adoption des Chefs d’État au cours de la rencontre des chefs d’Etat prévue ce mercredi 18 décembre 2019. 

Cette rencontre de Libreville aura de forts enjeux sur la sous-région au regard de l’annonce des réformes institutionnelles que pourraient adopter les chefs d’Etat des pays membres de la CEEAC. Selon le communiqué de la communication présidentielle, il s’agira notamment d’examiner et d’adopter des projets de textes relatifs au cadre organique de l’institution communautaire dans l’optique de la redynamiser et de la hisser aux exigences du moment pour faire face aux défis de l’heure. 

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gif 2px
Bestheinfusion