jeudi,16 septembre 2021
AccueilDerniers articlesCEEAC: le Gabon affiche le plus fort de taux d’accès aux réseaux...

CEEAC: le Gabon affiche le plus fort de taux d’accès aux réseaux sociaux

Ecouter cet article

Le Rapport 2020 de GSMA (l’organisme qui rassemble les opérateurs de téléphonie mobile dans le monde) sur l’économie mobile en Afrique subsaharienne rendu public en juin 2021, démontre que le Gabon s’impose au sein de la Communauté économique des États de l’Afrique centrale (CEEAC) en termes de connectivité. Avec 38% de sa population connectée à Internet, le pays affiche également le meilleur taux d’accès aux réseaux sociaux de la sous-région. 

Ce rapport rédigé avec le concours de la Commission économique des Nations unies pour l’Afrique (CEA) analyse le rôle des services mobiles internet dans la facilitation du commerce électronique en Afrique centrale.  Selon ledit rapport, le taux de pénétration des abonnés mobiles dans la sous-région CEEAC est passé d’à peine 18 % au début de la dernière décennie à 42 % à la fin de 2019, et devrait atteindre 46 % d’ici 2025.

Il faut dire que les réseaux sociaux tiennent aujourd’hui une part importante dans le commerce et l’expansion du numérique. La pandémie de Covid-19 qui a ponctué l’année 2020 a souligné l’importance d’une économie numérique solide et inclusive, soutenue par un accès universalisé à un réseau internet rapide et fiable. En 2020, les populations de la sous-région, à l’instar du monde entier, ont assisté à un boom des services numériques, par ailleurs accessibles sur les réseaux sociaux, tant pour les particuliers que pour les entreprises. 

Cet état de fait a donc favorisé la croissance des utilisateurs des réseaux sociaux. Et dans ce classement d’utilisateurs par les 11 pays de la CEEAC, le Gabon se tient en tête de liste avec un taux d’accès aux réseaux sociaux estimé à 38% avec 16% de croissance annuelle. Il s’impose devant Sao Tomé & Principe (32%), le Cameroun (16%), le Congo (15%), la Guinée équatoriale (9%) ou l’Angola (9%). Les réseaux sociaux ont relevé le défi d’aider les individus et les entreprises à rester en contact pendant la pandémie. Ils ont par ailleurs favorisé l’avancée significative du commerce électronique, comme on peut le constater aujourd’hui avec la naissance de nombreuses pages et groupes de vente en ligne. 

Toutefois, le rapport note qu’il existe encore de larges pans de la population sous régionale qui ne sont toujours pas connectés et ne peuvent pas participer à l’économie numérique. Ses auteurs pointent du doigt les problèmes d’infrastructure et le manque d’accessibilité financière. Pour y remédier, GSMA et la CEA invitent les gouvernements africains à améliorer leurs politiques fiscales afin d’améliorer l’accès aux services numériques. 

Laissez votre commentaire

Enami Shop