CEEAC: baisse drastique des cotisations des Etats membres

Chefs d'Etat et gouvernement des pays membres de la CEEAC © D.R

Mangaral Banté, conseiller des réformes institutionnelles de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC), a annoncé le 13 février 2018 à N’Djamena, que les Etats membres de l’organisation accumulent des arriérés de 35 milliards Fcfa, accentuant ainsi les difficultés d’intégration communautaire.

Présent à N’djamena, capitale tchadienne, dans le cadre de l’atelier régional sur le rapport provisoire de l’étude d’évaluation du mécanisme de financement autonome de la CEEAC, le conseiller des réformes institutionnelles de ladite organisation, a dressé un bilan alarmant des finances de l’organisation.

En effet, pour Mangaral Banté «l’institution fait face à un problème de sous-financement chronique qui s’aggrave au fil des temps» précisant que le stock des arriérés des contributions des Etats, augmente à raison de 5 milliards Fcfa par an. Il souligne en outre, que «le taux de recouvrement des contributions des Etats membres est en baisse régulière. Il est passé de 73% en 2013 à 11% en 2017»

Cette situation délicate, combinée aux difficultés économiques de la zone, rend difficile voire impossible, la réalisation de projets d’intégration et par extension le développement de cette partie de la sous-région.

Rappelons que pour atteindre ses objectifs stratégiques, la CEEAC a institué une contribution d’intégration communautaire qui doit être acquittée par les 11 Etats membres, mais, force est de constater, que les pays n’honorent pas leurs engagements vis à vis de l’organisation et de la communauté.

Laissez nous votre commentaires