Carte nationale d’identité: un seul centre pour plus de 800 000 habitants

Attendu depuis plusieurs mois par la quasi majorité de la population gabonaise, le service d’établissement des cartes d’identité est de nouveau effectif à Libreville. C’est au Commissariat du littoral (ancien commissariat central), que les Librevillois sont attendus pour commencer l’établissements de leurs pièces d’identité. Une opération qui risque d’être fort périlleuse en raison non seulement de l’affluence mais surtout du fait de l’existence d’un seul centre pour toute la capitale gabonaise.  


Tous les Gabonais résidant à Libreville détenteurs d’un recepissé et/ou souhaitant se faire fabriquer une nouvelle carte nationale d’identité (CNI), ont rendez vous à compter de ce jour, mardi 4 septembre, pendant toute la semaine du Lundi au Vendredi, au commissariat du littoral, ancien commissariat central aux fins d’y effectuer les démarches leur permettant de rentrer en possession du précieux sésame. 

Réduits à garder par devers eux leurs passeports, du moins pour ceux qui en possèdent sous peine d’être arrêtés, certains compatriotes qui accueillaient avec enthousiasme la réouverture de ce service se sont très vite heurtés au sempiternel problème de l’organisation et des files d’attente interminables.  

Chaque jour, les agents prennent une liste de 70 premiers arrivés établis sur une base apparemment douteuse et obscure car il arrive que certaines personnes bravent le danger de l’insécurité afin de se présenter aux aurores pour ne pas au final, figurer sur la fameuse liste. C’est le cas notamment d’Ophélie, habitant le quartier Ozangué dans le 5e arrondissement de Libreville qui dépitée raconte « Je suis là pour renouveler ma carte qui m’avait été volée. Je suis arrivée à 5 heures, on me dit que la liste est déjà partie et qu’ils ne prennent plus aujourd’hui ». A Ophélie de renchérir «  il nous disent de revenir demain, mais à quelle heure puisqu’à apparemment ici, venir à 5 heures c’est être d’emblée en retard ?  ». 

S’agissant de la procédure, pour le renouvellement de la CNI, il est demandé à chaque Gabonais, d’apporter une copie de l’acte de naissance et deux photos d’identité. Pour ceux qui par contre, s’y rendent aux fins de faire établir une première carte nationale d’identité, un acte de naissance légalisé est obligatoire, accompagné de deux photos d’identité

Laissez votre commentaire