vendredi,27 mai 2022
AccueilDerniers articlesCapellogate: 2 formateurs de Port-Gentil auraient abusé sexuellement des jeunes joueurs

Capellogate: 2 formateurs de Port-Gentil auraient abusé sexuellement des jeunes joueurs

Ecouter cet article

À l’instar des 5 entraîneurs de football cités dans le présumé vaste réseau de pédophilie à Libreville, la capitale économique connaît son lot de suspects. En effet, le journaliste d’investigation français Romain Molina a récemment révélé que deux encadreurs à Port-Gentil connus sous les noms de coachs Ivan et Morinho auraient été entendus pour avoir sucé les pénis des jeunes footballeurs aspirant.

La sortie médiatique de Stéphane Nguema qui semblait balayer d’un revers de main l’existence d’un réseau pédocriminel dans le football gabonais n’a pas altéré la détermination de Romain Molina et des autorités judiciaires compétentes. En effet, sur dénonciations du journaliste d’investigation indépendant français qui s’appuierait sur des témoignages anonymes de certaines victimes, deux coachs bien connus du sport roi dans la cité pétrolière sont dans la ligne de mire de la justice.

Il s’agit de Lionel Guimambou alias « coach Morinho » et « coach Ivan ». Selon notre confrère, le second cité serait passé par le banc de la sélection régionale. « Il était avec un autre entraîneur, mais c’est Ivan qui faisait les propositions », aurait indiqué une victime. « Il me draguait. J’avais 15 ans, pas plus […] Quand il a eu les responsabilités en sélection régionale, il a accentué les avances. Il me disait de le rejoindre chez lui si je voulais poursuivre dans le football », poursuit-elle.

Plus grave, Coach Ivan aurait demandé à un pensionnaire de Port-Gentil FC âgé de seulement 14 ans de le pénétrer. Autant dire que le format est opposé de Libreville à Port-Gentil. Pour ce qui est de Lionel Guimambou alias « coach Morinho » il aurait réalisé des fellations à un jeune ayant un bandeau aux yeux. « On me faisait une fellation. Sauf que j’ai senti quelque chose de bizarre. J’ai levé le bandeau, et j’ai vu Morinho avec une perruque en train de me sucer le sexe », aurait témoigné une autre victime. Une enquête est en cours pour établir les responsabilités dans cette affaire rocambolesque. Nous y reviendrons !

Lyonnel Mbeng Essone
Lyonnel Mbeng Essonehttps://www.gabonmediatime.com
Journaliste Reporter (Société - Justice - Faits divers )
Global Media Time Gif
Enami Shop
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x