mercredi,23 septembre 2020
Accueil Derniers articles Cap Santa Clara: timide reprise des travaux routiers

Cap Santa Clara: timide reprise des travaux routiers

Engagés depuis quelques jours, les travaux de réhabilitation de la voie terrestre donnant accès au Cap Santa Clara dans le premier arrondissement de la commune d’Akanda piétinent. Et pour cause, la société Mika services en charge desdits travaux semble avoir levé le pied depuis la semaine écoulée contraignant les populations à toujours payer les 3000 FCFA de droit de passage sur le pont privé d’Akouango. 

La voie principale donnant sur le Cap Santa Clara est depuis des années dans un état de dégradation très avancée. En période de pluie, la voie est parsemée de bourbiers quand ce ne sont pas des cratères. Un piteux état qui est progressivement en train d’enclaver cette localité qui abrite en son sein plusieurs centaines de Gabonais.

Face à la pression médiatique exercée ces derniers temps par les médias et les riverains, le gouvernement a réagi en dépêchant la société Mika services sur le terrain pour réhabilitation dudit tronçon. Seulement, après avoir redonné espoir aux habitants de cette zone du premier arrondissement d’Akanda en débutant les travaux, la machine semble s’être enrayée. 

« La circulation n’est toujours pas rétablie depuis la semaine dernière. Mika services traîne le pas et la déviation reste le seul moyen pour les populations pour accéder chez elles », a martelé un riverain en rogne. Avant de préciser que cet état de fait pérennise le paiement du passage sur le pont privé. « Il faut toujours débourser 3000 FCFA pour le péage et du côté de cette voie privée la route présente des lacs qui ne facilite pas le traffic les quelques clando se font rares », a-t-il conclu. 

Plus grave, la rareté des transports fait que les personnes moins nanties parcourent de longues distances à pieds pour se rendre dans les structures hospitalières. « Les populations sont contraintes de marcher pour se rendre dans les hôpitaux pour ceux qui sont malades du covid 19 », a indiqué un riverain confronté à cette difficulté.

Il faut dire que les habitants du Cap Santa Clara sont loin d’être sortis de l’auberge. Vivement que Léon Armel Bonda Balonzi ministre de l’Equipement et des Infrastructures fasse accélérer les travaux débutés afin que ce calvaire prenne fin. 

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gifpx
Street 103 Gabon Gmt