Can 2017 / Paulo  Duarte : « Je connais les points forts et les points faibles du Gabon »

Paulo Duarte, actuel sélectionneur du Burkina-Faso, s’est exprimé, en conférence de presse, en prélude de la deuxième journée du Groupe A sur la rencontre prévue  cet après-midi au stade de l’Amitié de Libreville, contre le Panthères du Gabon.

Le sélectionneur  des Étalons du Burkina-Faso s’est montré très confiant en conférence de presse la veille de la confrontation avec la sélection gabonaise. Pour lui, la rencontre face au Gabon sera moins compliquée que la précédente au terme de laquelle, ils ont été tenus en échec  par les Lions indomptables,  1 but partout. Pour le portugais, les Panthères et les lions évoluent dans deux sphères différentes, mais les derniers cités seraient un cran au dessus des gabonais en raison des caractéristiques qu’il énonce. En effet pour Duarte, « Le Gabon et le Cameroun, c’est deux mondes différents. Le Cameroun a plus d’expérience, de maturité et de patience dans le jeu. Le Gabon a de très grands joueurs, mais dans la dynamique, la manière de jouer, le Cameroun est de loin supérieur ».

Ancien sélectionneur du Gabon de 2012 à 2104 avant d’être remplacé par Jorge Costa, Paulo Duarte, veut faire valoir son expérience au sein des Panthères, qu’il a dirigé et dont il estime avoir une parfaite connaissance. «C’est un avantage pour moi d’avoir entraîné cette équipe du Gabon. Je connais bien ces joueurs. Je connais leurs points forts et leurs points faibles. On a toutes les informations sur eux ». Aux dires du coach, sa connaissance de l’équipe adverse l’avantage. Confiant et même s’il n’a pas voulu se mouiller, Paulo Duarte a émis en filigrane l’idée selon laquelle, battre le Gabon cet après-midi, ne sera pas une tâche compliquée pour ses poulains.

Les Panthères sont donc prévenues, les Étalons seront sûr d’eux et de leur force. Au Gabon de rester solide pour faire déjouer la tactique qui sera mise en place par le technicien lusitanien. Une exigence, pour éviter de revivre le mauvais souvenir de 2012. Car la dernière fois que le Gabon a joué contre son ancien sélectionneur, il avait été défait. C’était en 2012, contre le Mali d’Alain Giresse, en quart de Finale de la CAN qu’il co-organisait, et c’était déjà au stade de l’Amitié.

© Crédit photos : .rtb.bf/

Laissez votre avis