Can 2017: Le Gabon se casse sur l’écueil Burkinabé

En match comptant pour la deuxième journée du Groupe A, les Panthères du Gabon se sont toutes seules mises dans une situation extrêmement compliquée dans l’optique d’une qualification en quart de finale, en concédant le nul face aux Étalons du Burkina-Faso.

Décidément, les Panthères n’y arrivent pas. En panne d’inspiration, en manque de niaque, d’envie, de personnalité, de volonté, les poulains de José  Antonio Camacho visiblement dépassés par les événements, ont rendu une bien pâle copie hier après midi au stade de l’Amitié. Incapable de prendre le jeu à son compte, ou de pousser les Burkinabè dans leur derniers retranchements, la sélection gabonaise s’est laissée  tenir en échec avec apathie devant des supporters médusés, qui n’ont pas hésité à siffler leurs joueurs au coup de sifflet final.

Une entame porteuse d’espoir

Pourtant, dès l’entame du match, le Gabon va poser le pied sur le ballon, gardant le Burkina-Faso dans sa moitié de terrain. C’est pendant ce temps fort, que Denis Bouanga trouvera la barre au sortir d’une frappe puissante du pied gauche. Aubameyang trop court, reprenait d’une tête molle qui n’a pas trompé Kouakou, le portier des Étalons.

L’orage passée, le Gabon va retomber dans ses travers du match aller. Passes approximatives, perte de balle en milieu de terrain. Une faiblesse symbolisée par un joueur, Merlin Abdoulaye Tandjingora auteur d’une prestation insipide, terne qui remettrait presqu’en question sa présence en tant que titulaire dans cette sélection, tant les limites qu’il a exposé étaient criardes. Dépassé par les événements, Didier Ndong a dû faire un travail pour deux. C’est en raison de ce déficit en milieu que le Burkina va trouver la faille à la 22ème minute par son attaquant Nakoulema.

C’est en effet sur un dégagement anodin, alors qu’Obiang placé bien trop haut pour son poste va se faire piéger par un rebond. Il n’en fallait pas plus pour que Nakoulema d’une tête, passe devant et s’en va seul face au but pour placer une passe. Pourtant molle mais qu’Ovono toujours pas décisif, ne touchera pas. 1 à 0 pour les Étalons.

Mission compliquée mais pas impossible

Alors que le public attend une réaction des Panthères, ce sont les Burkinabés qui vont garder le monopole du jeu. Le Gabon ne trouvera le salut que sur une perte de balle d’un attaquant Burkinabé. Bien placé, Tandjingora va lancer alors Pierre Émérick Aubameyang dans la profondeur, lequel s’est heurté à Kouakou dont la sortie très  mal maîtrisée va causer un Penalty pour le Gabon.  Pea sans trembler, va le transformer en prenant à contre pied le portier adverse à la 37ème minute.

Plus rien ne sera inscrit au tableau d’affichage jusqu’au coup de sifflet final. Avec ce second match nul consécutif, le Gabon, qui n’a amassé que deux points, devra impérativement venir à bout  des lions indomptables du Cameroun ce dimanche. Impérativement, car les Lions vainqueurs de la Guinée Bissau tard en soirée n’aura besoin que d’un match nul pour se qualifier. Autant dire que la tâche s’annonce ardue pour les Panthères qui vont se frotter à leur bête noire. En effet, le Gabon n’a plus battu le Cameroun en compétition officielle depuis 2010, c’était lors de la Can en Angola.

Les 4 dernières confrontations entre le Gabon et le Cameroun, se sont soldées par des défaites, dont la plus récente remonte à septembre dernier en terre Camerounaise. Aussi, le Gabon ne s’est jamais qualifié en quart de finale après avoir concédé deux matchs nuls en poule. Sauf, miracle et au vue des dernières sorties, le Gabon pourrait sortir au 1er tour. Sauf miracle…

© Crédit photos: Compte Twitter @kevinolestate

Laissez votre avis