CAN 2017 / Gabon – Burkina Faso :  Un match décisif

Pour le compte de la deuxième journée du Groupe A, au sein duquel toutes les équipes se tiennent à 1 point, les Panthères du Gabon et les Étalons du Burkina-Faso vont jouer une première participation demain à 16h, une première partition qui s’annonce déjà décisive.

Le stade de l’Amitié de Libreville sera peut être demain le théâtre de l’espoir ou de la désillusion pour l’équipe hôte, dont les supporters attendent un réveil après la prestation insipide en ouverture face à la modeste équipe de Guinée-Bissau. Sous pression, les Gabonais doivent impérativement s’imposer face au Burkina-Faso pour ne pas réduire à néant ou compliquer davantage ses chances de se qualifier pour les quarts de finale de cette poule. Pour ce faire, les poulains de José Antonio Camacho doivent afficher une attitude aux antipodes de celle adoptée face au Djurtus.

A l’apathie, le lenteur, l’approximation, le déchets dans le jeu, demain à 16h, les Panthères du Gabon devront se montrer plus impliqués, plus appliqués, concentrés, vifs et déterminés. Face à une équipe qui a accroché le favoris du groupe ( Cameroun), solide, organisée et rigoureuse, une copie semblable à celle rendue face ma Guinée, ne laisserait aucune chance aux coéquipiers de Pierre Émerick Aubameyang.

Le réveil des cadres attendu

Un Pierre Émérick Aubameyang très attendu également demain, car en dépit de son but en match d’ouverture, la capitaine des Panthères et star de l’équipe n’a pas pesé sur le jeu des Panthères. Rarement trouvé, dans de bonnes conditions, il n’a donc jamais pu utiliser ses qualités premières que sont la profondeur et la vitesse. Un Pea des grands jours est donc attendu, pour aider le Gabon à venir à bout du Burkina-Faso.

Autre joueur très attendu, Mario Lemina, le sociétaire de la Juventus de Turin en Italie s’est montré en dedans lors de la première sortie des Panthères. Mario à quasiment tout raté. Peu inspiré techniquement, il s’est également fait bousculer sur les duels. Sa sortie à l’heure de jeu remplacé par Kanga Guelor atteste sa prestation mitigée contre la Guinée. Enfin, il faudra confirmer pour Denis Bounga sans doute le meilleur gabonais face au Djurtus. Vif, rapide, à l’aise techniquement, Le tourangeau a beaucoup éprouvé la défense Bissau-guinéenne et fait des misères à son vis à vis. C’est donc dans ce registre qu’il est attendu demain, dans cette rencontre qui peut tout changer.

A noter que le  Cameroun affrontera à 20h, la Guinée Bissau avant lors la dernière journée, de se frotter au Panthères, pendant un derby qui va sans aucun doute révéler l’identité du leader de ce groupe A.

© crédit photos: Les Panthères du Gabon – page de supporters

Laissez votre avis