Can 2017 : Camacho pourrait se débarrasser du staff gabonais

A quelques jours du démarrage de la Can-Total 2017, le nouvel entraîneur de la sélection gabonaise, José Camacho serait sur le point de mettre à l’écart le staff gabonais.

Erreur de communication ou tactique du spécialiste? Seul l’intéressé sait! À pratiquement trois semaines de la Can que va probablement accueillir le Gabon, la question technique reste encore à régler tout comme les stades à tester, l’heure est grave. De plus, sur la toile, plusieurs internautes émettent des doutes notamment association Les Panthernautesqui n’a pas hésité à qualifier les décisions du sélectionneur national de “ coïncidences douteuses”.

Joint par téléphone, l’ancien milieu de terrain Paul Ulrich Kessany s’est confié  dans le milieu professionnel c’est l’entraîneur qui emmène son staff donc qui choisit ses collaborateurs. Cependant beaucoup de présidents de clubs ou fédérations arrivent à négocier ou imposer un entraîneur local qui connaît bien la maison et dont la compétence ne souffre d’aucune contestation (joueurs et dirigeants). Cela afin de l’aider à intégrer un certain nombre de choses dans son management,de le contextualiser.

Concernant le choix du local, le plus souvent on impose un entraîneur mais rien ne dit qu’il est plus compétent que les autres le choix peut donc se faire par le simple copinage, l’ancien milieu a précisé dans le cas du Gabon il est clair que je ne partage pas cet avis qui consiste à imposer un entraîneur local mais de lui donner l’opportunité de choisir avec qui il veut travailler. En mettant à sa disposition un panel de dix entraîneurs avec qui il va s’entretenir puis partir sur un ou deux locaux mais je tiens à préciser qu’il lui sera difficile sans une personne ressource qui connaît le groupe d’autant plus qu’il ne parle pas francais”.

Laissez votre avis