CAN 2017: Au terme d’un match terne, le Gabon concède le Nul, en ouverture de sa CAN.

Les Panthères du GABON ratent leur entrée en lice dans leur compétition en concédant le nul face à une équipe courageuse et valeureuse de la Guinée Bissau qui s’est battue jusqu’au bout, pour arracher le nul en fin de rencontre.

Dès l’entame de la rencontre, les deux équipes ont affiché leurs limites, dans la transmission notamment, avec de nombreuses pertes de balles de part et d’autres. D’emblée, les Panthères du Gabon mettent le pied sur le ballon mais se heurtent à un bloc solide bas, organisé en 4-3-3 mais mutant en 4-5-1 en phase défensive. Déjà fébriles et très peu inspirés, les gabonais vont multiplier des phases de possession stériles, qui vont se solder par 3 frappes en première mi-temps temps parmis lesquelles, aucune ne sera cadrée. Petit à petit, devant la frilosité des gabonais, la Guinée va pointer son bout de nez, par des incursions dangereuses à la 25eme par Britos puis par Zezinho à le 37eme. Poussifs, pâles et ininspirés, les deux équipes vont rentrés au vestiaire sous un score nul et vierge.

Un 1er quart d’heure réussi…. et des regrets.

A la reprise et devant leur public, les gabonais entament la seconde période sous les chapeaux de roue. Dès la 52 ème minute, après une action rondement menée, Ndong trouve Denis Bouanga à gauche, le tournageau se remet sur son pied droit et enroule sa frappe, détournée en corner par Gomes, le portier Guinéen. Quelques minutes plus tard, les Panthères vont concrétiser ce temps fort. Sur un centre de Lemina, le défenseur Guinéen rate son dégagement, à l’affût, Denis Bouanga, sans aucun doute, le meilleur gabonais du match, après un centre frappe, trouve Pierre Émérick AubameEyang, au second poteau qui n’a plus qu’à pousser le ballon au fond des filets. 1 à 0, pour le Gabon. A cet instant, les gabonais pensant avoir fait le plus dur, vont laisser le ballon a aux Djurous qui ne vont pas se faire prier pour punir le Gabon de cette maladresse.

La première alerte intervient à la 85 ème minute, sur le coup de pied arrêté, Zezinho, capitaine de la sélection de Guinée, va trouver Souarez, dont la tête, trop centrée, sera captée par le portier gabonais, Didier Ovono Ebang. 4 minutes, au terme du temps réglementaire, face à des gabonais, amorphe, les Djurous vont arracher le nul, sur coup de pied arrêté, avec le même duo, Zezinho/ Souarez, cette fois ci gagnant. Le premier va trouver le second, dont la tête décroisée va se loger dans le but gabonais devant un Ovono impuissant.

Ce score nul est plutôt logique eu égard à la prestation des deux équipes. Un exploit pour la Guinée-Bissau mais contre performance par contre, pour le Gabon avec ce nul face au petit poucet de la CAN. La rencontre contre le Burkina-Faso, une équipe d’un tout autre calibre, s’annonce déjà décisive pour les Panthères, qui n’ont plus droit à l’erreur, s’ils veulent sortir de cette poule et accéder aux quarts de finale.

C’est au terme d’une rencontre marquée par une cérémonie d’ouverture morose et bilieuse, à laquelle, les gabonais n’ont quasiment pas pris part en pratiquant la politique de la chaise vide, que s’est soldée sur un score nul, la rencontre entre entre les deux premières équipes du Groupe A.

Laissez votre commentaire

Laisser un commentaire