La Caistab inaugure son Service archives et documentation

Le directeur général, Ismaël Ondias Souna, coupant le ruban d'inauguration © D.R

C’est à l’occasion d’une cérémonie sobre et discrète qui s’est déroulée ce mercredi 21 février 2018, que le Directeur Général de la Caisse de Stabilisation et de Péréquation (CAISTAB), Ismaël Ondias Souna, a procédé à l’inauguration des locaux du Service Archives et Documentation (SAD). Cet événement s’inscrit dans la volonté des responsables de cet organisme à  rendre performant et moderne son outil de travail, en passant notamment par la maîtrise de ses informations et le renforcement des capacités de ses agents.

Engagé dans un processus de modernisation de son fonctionnement, la Caistab, en partenariat avec la Société d’Archivage et Services Informatiques (SASI), vient de procéder à l’inauguration du Service Archives et Documentation. Une action qui cadre avec la volonté affichée par son Directeur Général de voir cette administration s’arrimer au nouveau contexte mondial de performance en matière de gestion documentaire.

Lors de cette cérémonie, le Directeur général de SASI, Jones Michael Ondo, a expliqué l’intérêt de la mise en place de ce service qui devrait participer à une meilleure gestion de cet organisme: «Toute l’équipe de SASI est heureuse d’avoir contribué à la mise en place du Service Archives et Documentation de la Caistab, par l’analyse du système d’informations documentaires, la formation du personnel ciblé sur les bonnes pratiques en matière d’archivage, l’aménagement et l’organisation de la zone de conservation (Fourniture et pose de 450 m de rayonnage métallique, sécurisation de la zone de conservation) et l’assistance technique (Rédaction de la politique d’archives, élaboration des procédures et outils documentaires, inventaire et tri du fond d’archives en vrac de la Caistab)», a-t-il souligné.

Longtemps logé au Centre Technique d’Owendo (CTO), le Service Archives et Documentation était dépourvu de moyens nécessaires susceptibles d’influencer le rendement optimal de ses agents. Il faut rappeler que ce service est chargé de la collecte, du classement et de la diffusion des informations liées aux activités de la Caistab, il était donc plus qu’urgent de le doter de locaux adéquats pour de meilleures performances.

«Situé dans une zone appropriée à son plein épanouissement, il est composé d’un fond d’archives constituant le coeur du service, d’une salle de tri,  d’un bureau/pool secrétariat, d’une salle de consultation, d’un bureau et d’un deuxième fond d’archives faisant office de bureau», a décliné le chef de Service Archives et Documentation, Bertrand Ngabassagha. Il n’a d’ailleurs pas manqué de remercier le directeur général, Ismaël Ondias Souna, pour son implication dans la mise en oeuvre de ce projet. 

Laissez votre commentaire